Généalogie Roy-Jeannotte

Une pensée pour ceux et celles qui nous ont créés

Imprimer Ajouter un signet

Notes


Résultats 201 à 300 de 2,375

      «Précédent 1 2 3 4 5 6 7 ... 24» Suivant»

 #   Notes   Lié à 
201 PRDH: 103592 Reid, Marie-Josephe (I3526)
 
202 PRDH: 10370

http://genealogie.quebec/info/index.php?no=9846 :

Il est aussi connu sous le nom de Antoine Brossard 5.

Il naît autour de 1609 en Normandie, France 1, 2, 6. Il épouse Françoise Méry le 14 juillet 1637 à la chapelle Notre-Dame-de-la-Recouvrance, Québec, Capitale-Nationale, Québec, Canada 1, 2, 3, 7. Il décède entre le 20 septembre 1668 et le 9 juillet 1669 à la fin de l'hiver ou début du printemps 1669 3, 8.

Antoine Brassard est maître maçon 3. Antoine Brassard immigre en Nouvelle-France à l'été 1636 3. Antoine Brassard et Françoise Méry immigrent en France en 1639 3. Jeanne Brassard, Françoise Méry et Antoine Brassard immigrent en Nouvelle-France en 1641 3. Antoine Brassard est maçon en 1666 à Québec 1. Dorothée Brassard, Jean-Baptiste Brassard, Antoine Brassard, Guillaume Brassard, Louis Brassard, Françoise Méry et Antoine Brassard résident à Québec en 1666 1. Dorothée Brassard, Jean-Baptiste Brassard, Antoine Brassard, Guillaume Brassard, Louis Brassard, Françoise Méry et Antoine Brassard résident à Sillery, Capitale-Nationale en 1667 2. Antoine Brassard possède trois bestiaux et vingt-sept arpents de terre en valeur en 1667 2.


https://robertberubeblog.wordpress.com/2017/05/11/de-meres-en-filles-partie-1-les-migrantes-francoise-mery-et-jeanne-brassard-from-mothers-to-daughters-part-1-the-migrants-francoise-mery-and-jeanne-brassard/ :

Françoise Méry
(1621 – 1671)

Françoise Méry est la première pionnière de notre lignée matrilinéaire (mères en filles) à traverser l’Atlantique de l’Europe et à venir s’établir sur le continent américain à Québec.

Nous ne connaissons pas les noms des parents de Françoise Méry. Certains chercheurs affirment qu’elle est née en France, à Tourouvre dans la région de l’Orne, à Mortagne-au-Perche, vers 1621. Mais il n’y a pas de preuves attestant ceci. Elle a traversé l’Atlantique et elle est arrivée en Nouvelle-France vers 1636. Le voyage a probablement été d’une durée de trois mois et les conditions de vie n’étaient pas faciles. Aujourd’hui les chercheurs la qualifient de “Devancière” ou de “Fille à marier”, termes donnés par certains historiens aux premières femmes pionnières et pour la plupart célibataires qui sont arrivées en Nouvelle-France entre 1634 et 1663. Elles sont prises en charge par les communautés religieuses. Ces filles se distinguent des “Filles du Roi” parce que le voyage et leur établissement au sein de la colonie ne sont pas financés par le roi de France. Françoise était une jeune aventurière qui figurait parmi les premières femmes pionnières de la ville de Québec. Françoise était jeune. Certains affirment qu’elle était âgée seulement de 15 ans.

Elle est arrivée à Québec probablement durant l’été de 1636. Le bateau qui amène Françoise à Québec, fait partie de la flotte de quatre navires commandés par Du-Plessis-Bochart accompagnant les fondateurs de Montréal et le nouveau gouverneur de la Nouvelle-France, Huault de Montmagny, venu remplacer Champlain mort en 1635. Aucune preuve nous dit si elle savait écrire ou non. Néanmoins, elle a été capable de s’acheter, dès son arrivée, une propriété appelée Grande Allée, située sur la rue Saint-Louis à Québec.

Le mercredi 14 janvier 1637, à Québec, elle épousa Antoine Brassard, originaire de Normandie et lui aussi, est de filiation inconnue. Ce mariage est devant le père Lallemant, jésuite et curé de la première paroisse d’Amérique nommée Notre-Dame-de-la-Recouvrance. Monsieur François Derré de Grand, commissaire général pour les Cent-associés et Nicolas Pivert, fermier de la compagnie au Cap-aux-Diamants sont aussi présents comme témoins. Antoine est le premier Brassard en Amérique du Nord! Il semblerait qu’Antoine est aussi arrivé avant 1636.

On compte Françoise et Antoine comme deux des plus anciens habitants de la Nouvelle-France. Leur mariage figure parmi les premiers de la ville de Québec.

On peut présumer qu’Antoine est arrivé entre 1633 et 1636, après le traité de Saint-Germain-en-Laye, de 1632. Les Frères Kirke, au service du roi d’Angleterre, avaient pris Québec en 1629 et déporté Champlain, vers la Grande-Bretagne. Seulement quelques Français étaient demeurés en Nouvelle-France, pendant l’occupation des frères Kirke.

Laissant leur fils Alexandre au Canada, Françoise Méry et Antoine Brassard retournent en France durant l’été de 1639. Les raisons de l’abandon ne sont pas connues. Ils embarquent dans le bateau qui avait amené les Ursulines à Québec et qui retourne à La Rochelle.

Il semblerait que durant leurs deux années passées en France, deux enfants, Antoine et Jeanne sont nés. Les certificats de naissance de ces deux enfants n’ont pas été repérés donc, nous n’avons pas de preuves définitives. Ils reviennent à Québec en juin 1641, soit sur Le Gaston ou Le René. À son arrivée au Canada, leur fille, Jeanne Brassard, était un bébé de trois mois. Nous savons que Françoise a traversé l’Atlantique trois fois, ce qui veut dire qu’elle a passé plus d’un an et demi de sa vie à traverser l’océan aller-retour.

En 1642, Antoine Brossard et Françoise sont au service de Guillaume Couillard comme domestiques. Guillaume Couillard promet de les nourrir et de leur donner un salaire annuel de 144 livres, plus “une paire de brassières à Françoise Méry”. La citation reflète un des termes du contrat.

144TricotenftBasBrassière
Une brassière pour enfants qui ressemble aux brassières adultes du temps

Le 14 février 1647, le gouverneur, le sieur de Montmagny concède à Antoine Brassard une terre de 40 arpents de superficie, sur la Grande Allée. Ils sont les voisins des Ursulines.

Lors du recensement de 1666, Françoise et Antoine vivent à Québec avec les enfants suivants: Dorothée, Jean-Baptiste, Antoine, Guillaume et Louis Brassard. Les mêmes personnes vivent à Sillery lors du recensement de 1667. Les autres enfants sont mariés et vivent ailleurs ou bien dans le cas d’Antoine, fils, il est interprète auprès des Iroquois donc, il vit la vie de coureur de bois dans les Pays d’en Haut.

Brassard 16662
Recensement 1666

Antoine est encore vivant le 20 septembre, 1668. Il décède avant le 26 mai, 1669. L’inventaire suivant son décès, a lieu le 9 juillet, 1669.

Françoise décède le 11 juillet 1671, dans la maison de la grande Allée, à Québec. Elle est inhumée le 12 juillet, 1671 dans le cimetière de Notre-Dame, à Québec. (Elle avait près de 50 ans). Elle est décédée d’une mort subite. Elle laisse dans le deuil ses enfants. Certains sont mineurs.

Françoise est l’ancêtre de tous les Brassard, les Hédouin (Laforge), les Dorion, les Lemelin, certains Fontaine et Richer dit Laflèche de l’Amérique.

En plus d’être notre ancêtre matrilinéaire, Françoise Méry est aussi notre ancêtre à travers sa fille Dorothée Brassard et de son époux Pierre Richer dit Laflèche, du côté Bérubé. 
Brassard, 1er arrivant Antoine Vers 1636 (I4937)
 
203 PRDH: 10371

http://genealogie.quebec/info/index.php?no=9847 :

Elle est aussi connue sous le nom de Françoise Emery 4. Elle est aussi connue sous le nom de Françoise Mey 5.

Elle naît autour de 1621 à Tourouvre, Mortagne-au-Perche, Orne, France 2, 6, 7, 8. Elle épouse Antoine Brassard le 14 juillet 1637 à la chapelle Notre-Dame-de-la-Recouvrance, Québec 1, 10, 2, 6. Elle décède le 11 juillet 1671 à Québec dans sa maison de la grande Allée 6. Elle est inhumée le 12 juillet 1671 à Notre-Dame, Québec 11, 6.

Françoise Méry réside sur la "Grande-Allée" (aujourd'hui, la rue Saint-Louis) à Québec, Capitale-Nationale, Québec, Canada avant 1637 9. Antoine Brassard et Françoise Méry immigrent en France en 1639 6. Jeanne Brassard, Françoise Méry et Antoine Brassard immigrent en Nouvelle-France en 1641 6. Dorothée Brassard, Jean-Baptiste Brassard, Antoine Brassard, Guillaume Brassard, Louis Brassard, Françoise Méry et Antoine Brassard résident à Québec en 1666 2. Dorothée Brassard, Jean-Baptiste Brassard, Antoine Brassard, Guillaume Brassard, Louis Brassard, Françoise Méry et Antoine Brassard résident à Sillery, Capitale-Nationale en 1667 1.

http://www.migrations.fr/FILLE_A_MARIER/FILLEAMARIER.htm#M :

MÉRY Françoise

Naissance;

Vers 1621 de Tourouvre Orne 61





Décès:

11/07/1671 Québec



Sépulture:

12/07/1671 Québec

Acte de sépulture
Décédée de mort subite en sa maison de la Grande Allée,
le 11 et inhumée le 12 juillet 1671, Notre-Dame de Québec BRASSARD Antoine
maître maçon.
Décès: entre la donation 20/09/1668 Becquet et inventaire 09/07/1669 Becquet à Sillery.

M 14/01/1637 Québec

Le couple retourne en France deux fois en 1639 et 1641. Antoine et Françoise
donnent naissance à dix enfants.

Enfants :
Antoine n octobre 1639 s 12/04/1642 Québec (2 ans)
Alexandre n vers 1640 s 14/01/1688 Ste-Famille Î.O. cité 31/01/1687 St-François
Marie-Madeleine b 01/06/1642 Québec m 1656 Louis Fontaine
Jeanne née vers 1644 m 1656 Jacques Hédouin
Marguerite b 23/01/1646 Québec m 1658 Jean Lemelin
Guillaume
Antoine n 13 b 14/10/1649 Québec d après 01/09/1683 ; interprète en langue
iroquoise
Jean-Baptiste n 18/b 21/09/1651 Québec m 1672 Jeanne Quelvé
Louis b 03/08/1653 Québec m 1680 Simone Maufay, mariage annulé ct 25/03/1677
Duquet : Jeanne-Angélique Simon fille de Hubert & Marie Vié.
Dorothée n 30/07/b 01/08/1656 Québec m 1671 Pierre Richer,
mariage annulé ct 07/12/1670 Duquet : Pierre Ménage


https://robertberubeblog.wordpress.com/2017/05/11/de-meres-en-filles-partie-1-les-migrantes-francoise-mery-et-jeanne-brassard-from-mothers-to-daughters-part-1-the-migrants-francoise-mery-and-jeanne-brassard/ :

Françoise Méry
(1621 – 1671)

Françoise Méry est la première pionnière de notre lignée matrilinéaire (mères en filles) à traverser l’Atlantique de l’Europe et à venir s’établir sur le continent américain à Québec.

Nous ne connaissons pas les noms des parents de Françoise Méry. Certains chercheurs affirment qu’elle est née en France, à Tourouvre dans la région de l’Orne, à Mortagne-au-Perche, vers 1621. Mais il n’y a pas de preuves attestant ceci. Elle a traversé l’Atlantique et elle est arrivée en Nouvelle-France vers 1636. Le voyage a probablement été d’une durée de trois mois et les conditions de vie n’étaient pas faciles. Aujourd’hui les chercheurs la qualifient de “Devancière” ou de “Fille à marier”, termes donnés par certains historiens aux premières femmes pionnières et pour la plupart célibataires qui sont arrivées en Nouvelle-France entre 1634 et 1663. Elles sont prises en charge par les communautés religieuses. Ces filles se distinguent des “Filles du Roi” parce que le voyage et leur établissement au sein de la colonie ne sont pas financés par le roi de France. Françoise était une jeune aventurière qui figurait parmi les premières femmes pionnières de la ville de Québec. Françoise était jeune. Certains affirment qu’elle était âgée seulement de 15 ans.

Elle est arrivée à Québec probablement durant l’été de 1636. Le bateau qui amène Françoise à Québec, fait partie de la flotte de quatre navires commandés par Du-Plessis-Bochart accompagnant les fondateurs de Montréal et le nouveau gouverneur de la Nouvelle-France, Huault de Montmagny, venu remplacer Champlain mort en 1635. Aucune preuve nous dit si elle savait écrire ou non. Néanmoins, elle a été capable de s’acheter, dès son arrivée, une propriété appelée Grande Allée, située sur la rue Saint-Louis à Québec.

Le mercredi 14 janvier 1637, à Québec, elle épousa Antoine Brassard, originaire de Normandie et lui aussi, est de filiation inconnue. Ce mariage est devant le père Lallemant, jésuite et curé de la première paroisse d’Amérique nommée Notre-Dame-de-la-Recouvrance. Monsieur François Derré de Grand, commissaire général pour les Cent-associés et Nicolas Pivert, fermier de la compagnie au Cap-aux-Diamants sont aussi présents comme témoins. Antoine est le premier Brassard en Amérique du Nord! Il semblerait qu’Antoine est aussi arrivé avant 1636.

On compte Françoise et Antoine comme deux des plus anciens habitants de la Nouvelle-France. Leur mariage figure parmi les premiers de la ville de Québec.

On peut présumer qu’Antoine est arrivé entre 1633 et 1636, après le traité de Saint-Germain-en-Laye, de 1632. Les Frères Kirke, au service du roi d’Angleterre, avaient pris Québec en 1629 et déporté Champlain, vers la Grande-Bretagne. Seulement quelques Français étaient demeurés en Nouvelle-France, pendant l’occupation des frères Kirke.

Laissant leur fils Alexandre au Canada, Françoise Méry et Antoine Brassard retournent en France durant l’été de 1639. Les raisons de l’abandon ne sont pas connues. Ils embarquent dans le bateau qui avait amené les Ursulines à Québec et qui retourne à La Rochelle.

Il semblerait que durant leurs deux années passées en France, deux enfants, Antoine et Jeanne sont nés. Les certificats de naissance de ces deux enfants n’ont pas été repérés donc, nous n’avons pas de preuves définitives. Ils reviennent à Québec en juin 1641, soit sur Le Gaston ou Le René. À son arrivée au Canada, leur fille, Jeanne Brassard, était un bébé de trois mois. Nous savons que Françoise a traversé l’Atlantique trois fois, ce qui veut dire qu’elle a passé plus d’un an et demi de sa vie à traverser l’océan aller-retour.

En 1642, Antoine Brossard et Françoise sont au service de Guillaume Couillard comme domestiques. Guillaume Couillard promet de les nourrir et de leur donner un salaire annuel de 144 livres, plus “une paire de brassières à Françoise Méry”. La citation reflète un des termes du contrat.

144TricotenftBasBrassière
Une brassière pour enfants qui ressemble aux brassières adultes du temps

Le 14 février 1647, le gouverneur, le sieur de Montmagny concède à Antoine Brassard une terre de 40 arpents de superficie, sur la Grande Allée. Ils sont les voisins des Ursulines.

Lors du recensement de 1666, Françoise et Antoine vivent à Québec avec les enfants suivants: Dorothée, Jean-Baptiste, Antoine, Guillaume et Louis Brassard. Les mêmes personnes vivent à Sillery lors du recensement de 1667. Les autres enfants sont mariés et vivent ailleurs ou bien dans le cas d’Antoine, fils, il est interprète auprès des Iroquois donc, il vit la vie de coureur de bois dans les Pays d’en Haut.

Brassard 16662
Recensement 1666

Antoine est encore vivant le 20 septembre, 1668. Il décède avant le 26 mai, 1669. L’inventaire suivant son décès, a lieu le 9 juillet, 1669.

Françoise décède le 11 juillet 1671, dans la maison de la grande Allée, à Québec. Elle est inhumée le 12 juillet, 1671 dans le cimetière de Notre-Dame, à Québec. (Elle avait près de 50 ans). Elle est décédée d’une mort subite. Elle laisse dans le deuil ses enfants. Certains sont mineurs.

Françoise est l’ancêtre de tous les Brassard, les Hédouin (Laforge), les Dorion, les Lemelin, certains Fontaine et Richer dit Laflèche de l’Amérique.

En plus d’être notre ancêtre matrilinéaire, Françoise Méry est aussi notre ancêtre à travers sa fille Dorothée Brassard et de son époux Pierre Richer dit Laflèche, du côté Bérubé. 
Merry (Emery), 1ère arrivante. Fille à marier. Françoise Vers 1637 (I4936)
 
204 PRDH: 10372 Brassard, Antoine (I4939)
 
205 PRDH: 10376 Brassard, Antoine (I4944)
 
206 PRDH: 103798 Brazeau (Brassault), Pierre (I4789)
 
207 PRDH: 10380 Brassard, Marie Dorothée (I4904)
 
208 PRDH: 10393

https://www.fichierorigine.com/recherche?numero=300012 :

BRAZEAU, Charles 300012
Statut Marié
Date de naissance Vers 1672
Lieu d'origine Paris (Seine) 75056
Lieu actuel Paris
Parents Nicolas BRAZEAU et Perrette Billard
Métier du père Charron
Date de mariage des parents 04-09-1661 cm
Lieu de mariage des parents Me Laurent De Monhenault, Paris (75056)
Première mention au pays 1681
Occupation à l'arrivée Migrant arrivé avec ses parents
Date de mariage 05-10-1693
Lieu du mariage Montréal (Notre-Dame)
Conjoint Geneviève Quenneville
Décès ou inhumation Pierrefonds, 25-04-1750
Remarques Un frère et une soeur sont nés à Paris : Marie, en 1663 et Nicolas en 1670. Ses grands parents-paternels sont Nicolas Brazeau et Marie Regnard. Ses grands-parents maternels sont Jean Billard et Hélène Guillet.
Identification* Non répertorié
Chercheur(s) Jean-Paul Macouin
Date de modification 2019-12-12 
Brazeau (Brassault), 1er arrivant (avec ses parents) Charles Vers 1681. (I4766)
 
209 PRDH: 10394

Geneviève est l'ancêtre de Marguerite Jeannotte
Sa soeur Jeanne est l'ancêtre de Robert Roy 
Queneville, Geneviève (I2234)
 
210 PRDH: 10395 Brazeau (Brassault), Gabriel (I4765)
 
211 PRDH: 10400 Brazeau (Brassault), Pierre (I4780)
 
212 PRDH: 10402 Brazeau (Brassault), Charles (I4782)
 
213 PRDH: 104275 Lérigée Laplante, Marie Catherine - 2 (I4263)
 
214 PRDH: 105176 Doucet, René (I3334)
 
215 PRDH: 105203 Brossard (Broussard), Marie (I3335)
 
216 PRDH: 1053

https://www.nosorigines.qc.ca/biography.aspx?name=Amiot_Mathieu&id=5938:

AMIOT (Amyot), dit Villeneuve, MATHIEU, donné, interprète, seigneur, né entre 1627 et 1629. probablement près de Chartres (Orléanais), de Philippe Amiot et d’Anne Convent, décédé à Québec le 18 novembre 1688.

Originaire des environs de Soissons, son père était à Québec dès l’été de 1635. Mathieu, comme son frère Jean, fut pendant quelques années interprète des Jésuites, travaillant chez eux à Trois-Rivières et peut-être aussi en Huronie. Puis il se fit colon et réussit pendant le reste de sa vie à accumuler un nombre assez intéressant de possessions. Ainsi, en 1649, le gouverneur LouIs d’Ailleboust lui concéda une terre à Trois-Rivières ; en outre, lors de son mariage, le 22 octobre 1650, Marie Miville lui apporta en dot une propriété dans la ville de Québec ; en 1661, les Jésuites lui firent concession d’un lot à Sillery, où il se construisit une maison, tout en conservant sa demeure en ville ; le 6 septembre 1665, Jean Juchereau de Maur lui donna, sur la Pointe-Villeneuve, près de Saint-Augustin de Portneuf, une propriété qu’il agrandit en 1677 et en 1685 ; le 3 novembre 1672, Talon lui avait concédé en fief et seigneurie un autre domaine à la Pointe-aux-Bouleaux.

À mesure que ses biens s’accumulaient, Mathieu devenait un personnage de plus en plus important dans la colonie. Comme notable, à Québec, il avait participé à l’élection d’un syndic en 1664 et, trois ans plus tard, le roi agréa la requête de Talon de lui octroyer des lettres de noblesse. Cependant, quand elles arrivèrent, en 1668, l’intendant ignorait s’il devait les faire enregistrer au Conseil souverain de Québec ou au parlement de Paris. En attendant la réponse de Versailles, il apprit que Louis XIV avait aboli tous les titres non encore enregistrés (1669). Trois autres colons avaient reçu des lettres de noblesse en même temps qu’Amiot. Eux ou leurs descendants les firent reconnaître en dépit de l’ordonnance de 1669. Amiot n’ayant fait aucune revendication au sujet des siennes, semble-t-il, elles furent définitivement annulées.

Villeneuve laissa à ses héritiers plus de dettes et de soucis que de biens. En 1703, les dettes de la succession s’élevaient encore à 700® et Marie Miville, qui avait vendu les terres pour 1 500®, était morte (septembre 1702) des angoisses que lui causait un procès intenté contre elle par son fils Charles, l’aîné de ses 15 enfants.

Source: Dictionnaire biographique de Canada

http://genealogistes-associes.ca/ancetres/amyot.php:

Le sort des enfants Amyot est particulièrement intéressant. Pendant que le petit Charles accompagne sa mère dans sa nouvelle existence, Jean et Mathieu Amyot quittent Québec pour une vie d’aventure. Jean Amyot, que l’on surnommera Antaïok, est vraisemblablement le premier des deux adolescents à devenir ± donné des Jésuites. Il les accompagne au ± pays des Hurons et il se taille une réputation d’excellence parmi les jeunes interprètes dont les coups d’éclat servent d’exemple à leurs contemporains. Jean Amyot est un coureur d’élite. C’est un garçon pieux, dévoué à Saint-Joseph. En 1648, il s’apprête à se marier. On lui a concédé une terre aux Trois-Rivières, ville devant laquelle il se noie, le 23 mai, en même temps que François Marguerie, un autre interprète réputé. Les témoins du drame sont nombreux et impuissants. Le corps d’Amyot sera repêché devant Sillery et inhumé dans la chapelle Saint-Joseph, le 10 juin suivant.
Mathieu Amyot aurait vécu comme l’avait fait Jean, jusqu’en 1650 alors que, le 22e jour de novembre, le père Barthélémy Vimont consacrait l’union de ± Mathieu Amyot dit de Villeneuve et Marie Miville, fille de Pierre Miville et de Charlotte Maugis. Amyot, comme on le voit, porte déjà le surnom que plusieurs ont cru lui avoir été attribué après qu’une terre lui ait été concédée par Jean Juchereau, dans la seigneurie de Maure, ± au-dessus de la pointe vulgairement appelée la pointe Villeneuve en 1665. Colons prospères, Mathieu et Marie Miville ont possédé plusieurs terres dont une sur la Grande-Allée, à Québec, avait été donnée au couple par Pierre Miville à l’occasion du mariage de sa fille. En 1667, Jean Talon réclamait pour ce colon et d’autres, des lettres de noblesse qui furent accordées par le roi, mais révoquées deux ans plus tard, faute d’avoir été enregistrées. Mathieu Amyot ± de Villeneuve et Marie Miville ont eu 15 enfants : 7 filles et 8 garçons. 
Amiot dit Villeneuve, Mathieu (I1156)
 
217 PRDH: 1054 Miville, 1ère arrivante Marie (I1157)
 
218 PRDH: 105476 Couillard, Pierre (I1497)
 
219 PRDH: 105582 Pigeon, Marie Josephe (I1821)
 
220 PRDH: 1060 Amiot (Villeneuve), Catherine Ursule (I1153)
 
221 PRDH: 106215

Parrain: Pierre Hénault
Marraine: Catherine Lochon 
Huneau (Henault), Pierre (I1000)
 
222 PRDH: 106216

Parrain: François Beaudoin (Grand-père maternel)
Marraine: Louise Tessier (Grand-mère paternelle)


Probablement morte en couche. Dans le même registre que son acte de sépulture, il est dit que le 14 septembre 1960, un enfant Hainaut est décédé (Ondoyé). 
Payet St-Amour, Françoise (I1001)
 
223 PRDH: 106355 Dalcours, Marie Josephe (I2368)
 
224 PRDH: 10659


http://www.memoireduquebec.com/wiki/index.php?title=Boursier_%28Jean_%3B_dit_Lavigne%29:

Laboureur né vers 1644 dans la paroisse Saint-Seurin-d'Uzet de Saintes (Saintonge, Charente-Maritime, France).
Arrive en Nouvelle-France en 1672.
Père de la lignée Boursier/Thibodeau d'Amérique.
Épouse Marie-Marthe Thibodeau à Ville-Marie (Montréal) le 9 avril 1673 ; de cette union sont issus Alexandre Boursier (marié à Marie-Jeanne Primeau), Barbe Boursier (mariée à Jean Poineau), Anne Boursier (mariée à Raphaël Descent), Jeanne-Catherine Boursier (mariée à Étienne Magdelaine), Jean Boursier.
Décès avant le 31 octobre 1694 à Lachine (tué par les Iroquois).

Crédits -

Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Pour le Christ et le Roy - La vie au temps des premiers Montréalais (sous la direction de Yves Landry, Libre Expression, Art Global, 1992)

http://genealogie.quebec/info/index.php?no=69900:

Il est le fils de Pierre Boursier 4 et Marie Mouchet 4.

Il naît vers 1644 à Saint-Surin-de-Mortagne, Xaintes, France 1, 5. Il épouse Marie Thibaudeau fille de Catherine Aurard et Mathurin Thibaudeau le 9 avril 1673 à Montréal, Île de Montréal, Québec, Canada 1, 6.

Liste de ses enfants connus:

+ 1. Alexandre Boursier (1674 - 1745) 1, 5 (de Marie Thibaudeau)
2. Marguerite Boursier (1675 - ) 1, 4 (de Marie Thibaudeau)
+ 3. Barbe Boursier (1677 - ) 1, 5 (de Marie Thibaudeau)
4. Marie Boursier (1680 - ) 1, 4 (de Marie Thibaudeau)
+ 5. Anne Boursier (1682 - ) 8 (de Marie Thibaudeau)
+ 6. Jeanne-Catherine Boursier (1684 - ) 9 (de Marie Thibaudeau)
7. Jean Boursier (1686 - ) 9 (de Marie Thibaudeau)
8. Madeleine Boursier (1688 - 1689) 9 (de Marie Thibaudeau)
Marie Boursier, Barbe Boursier, Marguerite Boursier, Alexandre Boursier, Marie Thibaudeau et Jean Boursier dit Lavigne résident au fief Verdun, Île de Montréal en 1681 1. Jean Boursier dit Lavigne possède un fusil et quatre arpents de terre en valeur en 1681 1. Marie Thibaudeau et Jean Boursier dit Lavigne sont faits prisonniers par les Iroquois lors du raid sur Lachine 7.

Questions, commentaires, informations de la section collaboration: (Ajouter une note)
1. Internet - Recensement de 1681 en Nouvelle-France, référant au chapitre IV du livre Histoire des Canadiens-Français de Benjamin Sulte, compilé par Jean-Guy Sénécal (senecal@gel.ulaval.ca) le 17 mars 1998.

2. Tanguay - Volume 1, p. 80, 186, 564

3. Tanguay - Volume 2, p. 430

4. Tanguay - Volume 1, p. 80

5. Tanguay - Volume 1, p. 80, Volume 2, p. 430

6. Tanguay - Volume 1, p. 80, 564, Volume 2, p. 430

7. Courriel de Paul Cadieux - 22 février 2005

8. Tanguay - Volume 1, p. 80, 186

9. Tanguay - Volume 1, p. 81

La dernière mise à jour de cette personne a été faite le 2014-10-02

https://www.nosorigines.qc.ca/GenealogieQuebec.aspx?genealogie=Bourcier_Jean&pid=96333:

ID No: 96333
Prénom: Jean
Nom: Bourcier
Lavigne
Sexe: M
Occupation:
Naissance: 1644 vers
Paroisse/ville: St-Seurin, Charente-Maritime
Pays: France
Décès: 05 août 1689 - âge: 45
Paroisse/ville: Lachine
Pays: Canada
Information, autres enfants, notes, etc.
Lors du massacre de Lachine le 5 août 1689 sa fille Madeleine est inhumé, tuée par les iroquois, âgée de 11 mois.
Les parents sont morts également. On présume que Jean, sa femme Marie-Mathe Thibodeau et une autre fille, Elisabeth, 9 ans, étaient parmi les victimes du massacre, probablement pris prisonniers et tués sans qu'on les retrouve.

courriel Marc Bourcier. Trouvé un acte de décès qui peut être celui de sa mère:
l'acte du 22/12/1694 de Marie Mouchet 75 ans n'indique pas de filiation (Bms Epargnes) les décés de registres paroissiaux n'indiquent pas la filiation en général mais comme c’est une communauté limitrophe de Saint-Seurin d’Uzet, il est fort probable que c’est la même personne. 
Boursier Lavigne, 1er arrivant Jean 1672. Navire inconnu. (I957)
 
225 PRDH: 10660 Thibodeau, Marie-Marthe (I958)
 
226 PRDH: 10664

Parrain: Jean Foucher
Marraine: Jeanne Millot

Ancêtre de Adrienne Lefebvre 
Boursier (Bourcier), Anne (I3509)
 
227 PRDH: 10666 Boursier, Jean (I972)
 
228 PRDH: 107995 Monet (Boismenu), Marie Catherine (I2683)
 
229 PRDH: 108134 Roy, Jean (I621)
 
230 PRDH: 10838


BRAZEAU, Nicolas 300010
Statut Marié
Date de naissance Vers 1630
Lieu d'origine Paris (Seine) 75056
Lieu actuel Paris
Parents Nicolas et Marie Regnard
Métier du père Charron
Première mention au pays 1681
Occupation à l'arrivée Charron engagé (ct 06-06-1680 Boureau à Amboise, 37003)
Date de mariage 04-09-1661
Lieu du mariage Paris (cm Laurent De Monhenault)
Conjoint Perrette Billard
Date de décès Entre 11-07-1703 et 20-08-1705
Remarques Le 17-03-1683, il est cité maître charron à Montréal. En 1661 (cm), Nicolas Brazeau (Nicolas, charron et f. Marie Regnard), dit rue de la Cerisaie, paroisse St-Paul à Paris (4e arr.) (75104); et Perrette, citée Marguerite Billard (f. Jean, cordonnier et Hélène Guillet), de Chaumont-en-Vexin (Oise, 60143). Trois enfants naissent de cette union à Paris, puis pionniers: Marie, Nicolas et Charles.
Identification* DGFQ, p. 166 ; DGFC, vol. 1, p. 87
Chercheur(s) Jean-Paul Macouin
Référence* NA17, p. 461
Dossier d'archives numérisé
Date de modification 2018-10-07 
Brazeau (Brassault), 1er arrivant. Nicolas Vers 1681 (I4767)
 
231 PRDH: 10839

https://www.fichierorigine.com/recherche?numero=300007 :

BILLARD, Perrette 300007
Statut Mariée
Date de naissance Vers 1635
Lieu d'origine Chaumont-en-Vexin (Oise) 60143
Lieu actuel Chaumont-en-Vexin
Parents Jean et Hélène Guillet
Métier du père Cordonnier
Première mention au pays 1681
Occupation à l'arrivée Migrante arrivée avec son mari et ses enfants
Date de mariage 04-09-1661
Lieu du mariage Paris (cm Laurent De Monhenault)
Conjoint Nicolas Brazeau
Décès ou inhumation Montréal, 20-08-1705
Remarques En 1661 (cm), Nicolas Brazeau (Nicolas, charron et f. Marie Regnard), dit rue de la Cerisaie, paroisse St-Paul à Paris (4e arr.) (75104); et Perrette, citée Marguerite Billard (f. Jean, cordonnier et Hélène Guillet), de Chaumont-en-Vexin (Oise, 60143). Trois enfants naissent de cette union à Paris, puis pionniers: Marie, Nicolas et Charles.
Identification* DGFQ, p. 166 ; DGFC, vol. 1, p. 87
Chercheur(s) Jean-Paul Macouin
Référence* NA17, p. 461
Date de modification 2018-10-07 
Billard, 1ère arrivante Perrette (I4768)
 
232 PRDH: 10840 Brazeau (Brassault), Nicolas (I4772)
 
233 PRDH: 10879 Boursier Lavigne, Pierre (I3533)
 
234 PRDH: 10879 Mouchet, Marie (I3534)
 
235 PRDH: 108837 Quevillon, Marie Josephe (I2208)
 
236 PRDH: 108850 Rivet, Marguerite (I739)
 
237 PRDH: 109299 Monet (Boismenu), Madeleine (I2684)
 
238 PRDH: 10938 Têtu (Testu) Dutilly, Geneviève (I4861)
 
239 PRDH: 10965

https://www.fichierorigine.com/recherche?numero=243300 :

PILLAT / PILLARD, Catherine 243300
Statut Mariée
Date de baptême 30-03-1646
Lieu d'origine La Rochelle (Ste-Marguerite) (Charente-Maritime) 17300
Lieu actuel La Rochelle
Parents Pierre PILLAT et Marguerite Bouricaud
Métier du père Maître tisserand
Première mention au pays 1663
Occupation à l'arrivée Fille du roi
Date de mariage 19-10-1665
Lieu du mariage Montréal (Notre-Dame)
Conjoint Pierre Charron
Décès ou inhumation Montréal, 23-07-1717
Remarques Elle est née à La Rochelle (Notre-Dame-de-Cougnes). Deux soeurs sont baptisées à Aigrefeuille-d'Aunis (St-Étienne) (17003) : Marie-1, 26-12-1628 et Marie-2, 25-08-1630. Deux frères sont baptisés à La Rochelle (Ste-Marguerite) : Pierre, 19-04-1635; et Jean, 10-11-1641, marié (père défunt) à Thairé (Notre-Dame-de-l'Assomption) (17443), le 28-10-1668 avec Janne Favreau (f. Anthoine et Renée Montagner). En 1665, ses parents sont Pierre Pilliat et Marguerite Moulinet.
Identification* DGFQ, p. 233
Chercheur(s) Jean-François Paboul ; Pierre Charron ; Lise Dandonneau
Copie d'acte AD-17 numérisé
Dossier d'archives numérisé
Date de modification 2017-06-03

Marcel Foumier wrotei
> Conceanant le réperloirc des âctes, vous pouvez me taânsmettre les
> informations par courrier électaonique en m'indiquânt âvec précision lâ
> date et le lieu de baptême, la paroisse, le nom des parents figurant à
> l'acte, le nom des chercheuas qui ont fait lâ découvede et si ces
> informations ont déjà été publiées
Voici donc les informations demandées concernant les deux pionniers donl
j'ai pu retracer les actes de nâissance
PIERRE ROY
Arrivé à Montéal vels 1666, Pierrc Roy épousa Cathedne Duchârme le 12
janvier 1672 LoIs de son mariage, il se dit fils de Charles Le Roy et
de Jeanne Boyer, de la pa.oisse St-N4ichel-le-Cloucq, pès de La
Rochelle. Diverses déclarations tout au long de sa vie permettent de
fixer sa nâissance enke '1638 et 1644.
L'âôle a été rê1rouvé dans le regislre des baptêmes, premières
communions et sépultures de cetie paroisse pour les années 1621-1659, -
par mon fÈre Jacques Duchsrme, lors d'un voysoe d'sgrément en 1982.
Transmis avec d'aukes documents, il avait été classé et oublié;je ne
l'ai retrouvé que l'an dernier..t'acte, donl r'ai copie, se lit comm6
suit:
" le 23 octobre '1643, Pierre Le Roy, fils de Charles et Janne Bourer a 4ja
été baptisé pâr moisoussigné vicai16 d6 St-Michêl le Clou, parrain et
marrsinê Pi€rre de Ligne (?) et Catherine Coud.."
,!L
Je possède évidemment une copie de l'acle, que j'ai trunsmiso à M
Bertrand Desjardins, du PRDH de l'U. de M Celui-9i à confirmé la
déôouvêde dâns unê lettre dqtée du 30 avnrl 1096.
CATHERINE PILLARD,
Fille du Roi, Catherine ârdvâ à l/lontréâl à la fin de 1663, puisqu'elle
est confirmée en mai 1664 Elle épouse Pierre Chârron le '19 octobre
1665 Les registres la nomme Pilliat, Plat, Plalte, Pleau, Pillard etc.
Selon les déclamtions tout âu long de sa vie, elle serait née entre
1649 et 1654, et serait fille de Pierrc et lüârcuerite l\roulinet, de le
pâroisse Notre-Dame de Cogne de La Rochelle
lJn simple échange de lettres entre Milles Charron, âlors président de
I'Associalion des Chârron et Ducharme, et l'lnstilut francophone de
généalogie et d'hioire de Lâ Rochelle, â1lait âmener lâ réception
d'une copie de cet acte de naissance ll a été localisé non pas dans les
registres de Notre-Dame-de-Cogne, mais dans ceux d'une paroisse voisine,
Ste N4arguerite, et plus précisément dans le registre des baplêmes pour
Pierre Ducherme,04:08 97-10-21 -0, Rê: Nouveau épertoire
lâ période du 24 septembre 1639 au 12 septembre 1654 En effet, l'élise
de Notrc-Damê de Cognê détrxite par le feu lors des guerres de religion
n'avail pas été reconstruite au moment du baptême de Catherine L acte
se lit comme suit:
" lvlars '1646 Cetherine Pillard.
le 30 mars tut bêptisé Calherine, lille de Pierre et lüarguerile (..) ses
père et mère le pârrain le merraine Antoinette "
Ces acte a été aussi soumis à M. Desjardins Celui-çi, tout en le
reconnaissant comme l'acte de baptême de l'épousê dê Pierre Charon,
note la différence avec les dates qu on peut déduire des déclamtions de
Catherine tout au long de sa vie ('1646 au lieu de '1649 à 1654). ll
considèrc néanmorns cette date comme plus vraisemblable que celles
âdmises à cejour- Néê en 1646, Catherine serait anivée au Québec
à 18 ans, et non à 12 ou 15 âns.
> Veuillez aussi m'indiquez si vous possédez une copie de l'acte original
Oui, tel que dit plus haut. A'noterque ces informations n'ont pas été
publiées à ce jour J'ai transmis un texte à ce sujet à la S.G.C. F en
fin de 1996, j'ai eu un accusé de éception en mars 1997,mâis le délai
de publication est actuellement de deux ans à ce qu'on m'a dit alors.

http://www.migrations.fr/700fillesduroy_4.htm :

PILLAT / Pillard Catherine
Fille de Pierre et Marguerite Moulinet de la paroisse Notre-Dame-de-Cogne de la ville de La Rochelle; 17000; Charente-Maritime; Poitou-Charentes; (Aunis)
Baptisée 30 mars 1646 paroisse Sainte-Marguerite, La Rochelle, Charente-Maritime Voir acte de baptême
Inhumée le 23 juillet 1717, à Notre-Dame de Montréal
Âgée de 70 ans environ Acte de sépulture

Confirmée en mai 1664
Elle a 18 ans au recensement de 1667 à Montréal , elle est à Longueuil en 1681.

2 mariages:
1) CHARRON Pierre
Pierre Charron n'a été connu que sous ce nom. Quoi qu'en dise René Jetté dans son fameux dictionnaire, il n'a jamais, en aucune circonstance, utilisé le surnom dit Ducharme, initié par l'un de ses 4 fils, François qui l'a légué à ses descendants.
Fils de Pierre maître mégissier et Judith Martin de la paroisse St-Martin, de la ville de Meaux, 77100; Seine-et-Marne; Île-de-France
Il est né le 21 octobre 1635 à Meaux, et il a été baptisé le 28 du même mois au temple protestant de Nanteuil-les-Meaux. En arrivant en Nouvelle-France, il n'a pas fait état de de son origine protestante. Comme ses ancêtres, il vivait dans le quartier du Grand Marché, et non dans la paroisse St-Martin, comme il l'a déclaré à son mariage en 1665.
Confirmé en mai 1664 à Montréal
Pierre décède le 25/12/1700 à l'hôpital de Montréal (âgé de 60 ans) habitant de Longueuil

Mariage le 19/10/1665 à Montréal acte de mariage

Ménage établi à Longueuil
Couple avec 12 enfants.
1-Catherine : sage-femme b :23/09/1666 Montréal ; M : avec François CHAGNON 1679 D : 05/06/1746 Varennes
2)-Marie Charlotte : née ca 1668 Montréal ; Mariage avec Claude Louis LEMAIRE 30/11/1686 Boucherville 20/12/1720 ;
D : 20/12/1720 Contrecoeur
3)-Marie-Anne : née le 18/10/1670 et baptisée le 20 Sorel ; Mariage avec Pierre GOGUET18/04/1686 Boucherville
D :05/10/1745 Montréal
4)-Pierre : né ca1672 ; Mariage avec M-Madeleine ROBIN 04/11/1697 Boucherville ; D : 02 /06/1737, Longueuil
5)-M-Thérèse : née et baptisée 26/02/1674, Sorel, ; mariage avec Jacques HUBERT 21/02/1689 Boucherville
6)-Nicolas : né le 16/03/1676 et baptisé le 09/04/1676 Boucherville ; mariage avec Marie VIAU dit L'Espérance 15/01/1703 Longueuil ; Décès 08 /09/1757 et sépulture le 9 à Longueuil
7)-François :(Dit Ducharme) :Né le 2 et baptisé le 05/06/1678 Sorel ; mariage avec Marguerite Piette 30/01/1701 Sorel ; D : 29/03/1746, Sorel
8)-Catherine, Née vers 1680; mariée à ADAM Guillaume dit Laramée 24/02/1701 Longueuil ; D : le 09/07/1739 Longueuil.
9)-Hélène : née le 2 et baptisée le 03 /11/1682, Longueuil : mariage avec Charles EDELIN 07/02/1701 Longueuil
D : le 7 et sépulture le 08/03/1738, Longueuil
10)-Jean-Baptiste : né le 17 et baptisé le 18/10/1684, Longueuil ; mariage avec M-Madeleine GUERTIN en 1711 ;
D : 14/09/1741 Lanoraie
11)-Louise : née le 4 et baptisée le 07/09/1686, Longueuil ; mariage avec Michel COLLIN 19/02/1703 Longueuil ;
S: 13/12/1741 Saint-Sulpice
12)-Marie Jeanne : née le 7 et baptisée le 10/05/1688 Boucherville ; mariage avec François BONNEVILLEavant 1707 ;
D : 21/11/1719 Saint-Sulpice
Enfants : PRDH

Au recensement de 1667, le couple est à l' Ile de Montréal, Pierre est dit avoir 31ans; Catherine, 18ans; ils ont 1 enfant âgé de 1ans; 4arpents de terre en valeur.

Au recensement de 1681, le couple est dans la seigneurie de Longueuil, Pierre a 42ans?; Catherine Pillat, sa femme, 30ans; Le couple a alors 6 enfants: Catherine, 15ans; Marie, 13ans; Pierre, 10ans; Thérèse, 8ans; Nicolas, 3ans; Catherine, 1an; ils possèdent 1 vache et 2 arpents de terre en valeur.
2) BRISSON Sébastien dit Laroche
Fils de Sébastien marchand et Jeanne Lacoste de la paroisse St-Seurin, de la ville de Bordeaux, 33000; Gironde; Aquitaine. (Guyenne)
Né ca 1655
Sépulture 30/08/1747 à Montréal
Il a 22 ans en 1690, cité comme marchand en 1708 ; engagé-Ouest le 26/05/1720.

Mariage le 13/01/1709 à Montréal Acte de mariage
Sans enfant

Sébastien Brisson, s'est remarié en 1722, à Marie-Marguerite Rivière, fille de Pierre Rivière et Marie-Anne Mousseau (veuve de Jacques Beaudoin) mariage le 02/06/1722 à Repentigny par contrat du 31/05/1722 1 enfant : Mathurin né le 04/10/1723 à Repentigny)

Sources: Pierre Ducharme, que nous remercions.; http://www.genealogie.org/famille/charronducharme/ ; Jetté, René : Dictionnaire généalogique des familles du Québec (1983), page 2. ; PRDH ; Pierre Dubois ; FDR Yves Landry édition 2013, page 190 ; Pistard : Jocelyne Nicol-Quillivic ; 
Plat Pillard, 1ère arrivante. Fille du roy Marie Catherine 30 juin 1663 sur le navire Le Phoenix de Flessingue (I4875)
 
240 PRDH: 109856

Parrain: Jean-Baptiste Neveu
Marraine: Marie Seghin 
Daoust, Jean Baptiste (I1002)
 
241 PRDH: 109857 Fortier, Marie-Josephe (I1003)
 
242 PRDH: 109905

Parrain: Adrien Préfontaine
Marraine: Madeleine Viau 
Monet (Boismenu), Adrien (André) (I1770)
 
243 PRDH: 109906

Parrain: Daniel Testu DeBeauregard
Marraine: Marie Thérèse Machat

1er mariage avec Adrien Monet (PRDH: 109905) le 6 nov 1741

https://books.google.ca/books?id=cysuJ8JMIdMC&pg=PA317&lpg=PA317&dq=jacques+daniel+madeleine+barbot&source=bl&ots=hM1cUNzOmn&sig=6DRFxKMz8TD5W6FAQc4PtbIHfVQ&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwi-nIGw-LnfAhVFMt8KHZIwDtoQ6AEwB3oECAcQAQ#v=onepage&q=jacques%20daniel%20madeleine%20barbot&f=false :

Daniel Testu DeBeauregard est chirurgien militaire de la compagnie de Lachassaigne des troupes du détachement de la marine. Il épousera Marie Denoyon, grand-mère maternelle de Madeleine Daniel, le 29 novembre 1717. 
Daniel, Madeleine (I1771)
 
244 PRDH: 109912 Bousquet, Marie Thérèse (I2954)
 
245 PRDH: 110200

Ne pas confondre avec Claude Guion né du premier mariage avec Madeleine Lehoux 
Guion (Dion), Claude (I2542)
 
246 PRDH: 110232

Parrain: Paul Raimbault Destbleind
Marraine: Geneviève Chatalogne 
Reid, Jean-Baptiste (I3484)
 
247 PRDH: 110233 Dessens (Sanspitié), Marie-Anne (I3485)
 
248 PRDH: 110886 Bousquet, Marie Pélagie (I2950)
 
249 PRDH: 110939

Parrain: Joseph Dalcour
Marraine: Marie Catherine Giard 
Dalcours, Jean-Baptiste (I644)
 
250 PRDH: 11101 Barette, Guillaume (I4096)
 
251 PRDH: 11102 Carrey, Thiphaine (I4097)
 
252 PRDH: 11104

https://www.fichierorigine.com/recherche?numero=240193 :

BARETTE, Guillaume 240193
Statut Marié
Date de baptême 03-04-1633
Lieu d'origine Beuzeville (St-Hélier) (Eure) 27065
Lieu actuel Beuzeville
Parents Guillaume BARETTE et Thiphaine Carrey
Date de mariage des parents 12-01-1627 cm
Lieu de mariage des parents CSSP, Guillaume Merisier, prêtre, Beuzeville (St-Hélier) (27065)
Première mention au pays 1659
Occupation à l'arrivée Migrant
Date de mariage 19-11-1663
Lieu du mariage Trois-Rivières
Conjoint Louise Charier
Décès ou inhumation La Prairie, 21-07-1717
Remarques Les actes suivants sont à Beuzeville (St-Hélier). Trois frères et une soeur sont baptisés : Jean (pionnier), le 02-11-1630 ; Guillaume-1, né en 1631 et inh. avant 1633 ; Denys, le 22-10-1635 ; Charlotte, le 10-08-1638. Sa mère est inh. le 03-11-1638. Son père, veuf m.2 le 26-07-1640 avec Pacquette Leroy, dont 2 enfants : Philippe, le 20-10-1641 et Marie, le 18-09-1644. Ses grands-parents paternels sont Jean Barette et Jeanne Bailleul. Ses grands-parents maternels sont Richard Carrey et Robine Bailleterre. Une plaque fut apposée en 1997 au portail de l'église St-Hélier.
Identification* DGFQ, p. 48
Chercheur(s) Archange Godbout ; Roger Barrette ; Roland-Yves Gagné
Référence* NA17, p. 481 ; MSGCF, vol. 61, p. 306-310
Copie d'acte AD-27 numérisé
Dossier d'archives numérisé
Date de modification 2019-11-03

http://www.migrations.fr/700fillesroy.htm#C :

BARET Guillaume
Fils de Guillaume et Thiphaine Carrey (CAVÉ sur l'acte de mariage) de Beuzeville-en-Caux, ( maintenant Beuzeville) 27210; Eure ; Haute-Normandie.
Baptisé le 03/04/1633 à Beuzeville, en Normandie.
Confirmé en 1660 à Château-Richer. Marguiller au Cap-de-la-Madeleine en 1703
Il est décédé le 21/07/1717, inhumé le 22 La Prairie
Il avait été précédé en Nouvelle-France par son frère aîné, Jean Barette, qui y vit depuis 17 ans. Arrivé à Québec en 1646, le jeune artisan est d’abord à l’emploi des Ursulines et travaille à l’entretien de leur monastère érigé dans la Haute-Ville de Québec. Au moment de son mariage, il est habitant à Trois-Rivières et travaille pour le gouverneur Pierre Boucher.

Contrat de mariage le 10/11/1663 (Notaire Séverin Ameau)
Mariage le 19/11/1663 à Trois Rivières Acte de mariage
C’est le gouverneur Boucher lui-même qui est le témoin officiel de la première ± Fille du roi à se marier à Trois-Rivières.

Ménage établi à Cap de la Madeleine, 9 enfants.
1) Jeanne : N et B 07/10/1664 Trois-Rivières, décédée avant de recensement de 1666
2) Laurent : Ca 1666, est sur le recensement de 1681, Mariage en 1689 avec M-Madeleine Rochereau, décédé avant 1735
3) Catherine : ca 1667,est sur le recensement de 1681, Mariage avec Adrien Saillot en 1679
4) Jacques : ca 1668 est sur le recensement de 1681,
5) Marie-Anne : ca 1670 est sur le recensement de 1681, Mariage avec François Rochereau en 1690
6) Jean : né 03/01/1674 B le 4 Cap-de-la-Madeleine, S le 07/03/1708 Québec
7) Adrien Barette dit Descormiers : né 25/01/1676 et B le 26 Cap-de-la-Madeleine, S : 20/05/1726 Trois-Rivières
Mariage Marguerite Bigot à Champlain 1703
8) Guillaume Barette dit Courville : notaire royal, né 27/05/1678 et B 31Cap-de-la-Madeleine,
Décédé 07/01/1745 et S le 8 à La Prairie, Mariage avec Jeanne Gagné en 1706
9) Marie : Ca 1680, est sur le recensement de 1681, elle a été cité le 09/10/1699 Cap-de-la-Madeleine

Au recensement 1666, il est dit Guillaume Barette, Louise Charrier et Laurent Baret leur fils étaient à Trois-Rivières

Au recensement de 1681 il est dit : Guillaume Barret 53a, Louise Charrier sa femme 40a, enfants : Laurent 15a, Catherine 14a, Jacques 13a, Marie 11a, Jean 10a, Adrien 6a, Guillaume 3a, Marie 1a; 1 fusil, 54 bêtes à cornes et 13 arpents en valeur

Faits judiciaires ou notariaux :
19 juillet 1694
Requête de Guillaume Barette, demeurant au Cap-de-la-Madeleine, comparant par Louise Charrier, sa femme, aidé de Claude Herlin, son procureur, demandeur d'une part, à l'encontre de Laurent Barette, leur fils, comparant en personne défendeur d'autre part. Lecture faite de la requête présentée par ledit Barette père, d'un contrat passé entre Guillaume Barette et sa femme, concernant la donation pure et simple de leurs maison, terre, batiments et bestiaux et autres choses, au profit de leur fils Laurent Barette et de sa femme, aux charges et clauses portées devant Cusson, notaire, le 20 juin 1699. Après que les parties se sont désistées et départies dudit contrat de donation, la cour a déclaré le contrat nul. Il est ordonné que ledit Barette fils, rende à son père 2 boeufs, une vache, une charrue, 3 tarières, un bassin d'étain, un croc de fer, une houe, une fourche et une faux, qui lui ont été baillées lors de ladite donation. Ledit Barette père est condamné à payer à son fils la somme de 51 livres pour avoir aidé à battre 160 minots de blé et 15 minots d'avoine. En outre, que la récolte de grain à faire cette année soit divisée entre eux sur le champs; que les parties récoltent les pois que chacun d'eux a respectivement semé et que les foins appartiendront à Barette, père. Enfin, ledit Barette fils, et sa femme devront vider la maison avant le 8 octobre de cette année. Dépens compensés, taxés à 3 livres, monnaie de France
et payés par moitié par les parties.
http://pistard.banq.qc.ca/unite_chercheurs/description_fonds?p_anqsid=20180406052443111&p_centre=04T&p_classe=TL&p_fonds=3&p_numunide=753645

Sources : Tanguay, vol.1, p 26 et 116, Vol 2, p 116 et 118; Dumas, p.203; Landry, Les Filles du Roi au XVIIè siècle, édition 2013, page 78 ; Recensement de1666 et 1681 en Nouvelle-France, compilé par Jean-Guy Sénécal (senecal@gel.ulaval.ca ; Pistard ;



https://www.nosorigines.qc.ca/GenealogieQuebec.aspx?genealogie=Barrette_Guillaume&pid=4865 :

ID No: 4865
Prénom: Guillaume
Nom: Barrette
Barrette
Sexe: M
Occupation:
Baptême: 03 avril 1633
Paroisse/ville: Beuzeville-en-Caux, Bernay Lisieux, Normandie
Pays: France
Décès: 21 juillet 1717 - âge: 84
Paroisse/ville: Laprairie
Pays: Canada
Information, autres enfants, notes, etc.
(CT 10-08 Ameau) avec Louise Charrier

Gouverneur de Trois-Rivieres, pionnier de Cap-de-la-Madeleine en 1664 et de Batiscan en 1666

Fils de Guillaume et Titianne Carrey (Carré)

Frère de Jean marié avec Jeanne Bitouset

Les actes suivants sont à Beuzeville (St-Hélier). Trois frères et une soeur sont baptisés : Jean (pionnier), le 02-11-1630 ; Guillaume-1, né en 1631 et inh. avant 1633 ; Denys, le 22-10-1635 ; Charlotte, le 10-08-1638. Sa mère est inh. le 03-11-1638. Son père, veuf m.2 le 26-07-1640 avec Pacquette Leroy, dont 2 enfants : Philippe, le 20-10-1641 et Marie, le 18-09-1644. Ses grands-parents paternels sont Jean Barette et Jeanne Bailleul. Ses grands-parents maternels sont Richard Carrey et Robine Bailleterre. Une plaque fut apposée en 1997 au portail de l'église St-Hélier.

Famille barrette/Charrier au complet (9 enfants) vérifiée


https://genealogie.quebec/info/index.php?no=28319 :

Il est aussi connu sous le nom de Guillaume Barret 2. Il est aussi connu sous le nom de Guillaume Barrette 3, 4, 5. Il est aussi connu sous le nom de Guillaume Baret 6.

Il est le fils de Guillaume Baret 4, 5 et Thiphaine Carrey 4, 5.

Il est baptisé le 3 avril 1633 à Saint-Hélier, Beuzeville, Bernay, Eure, France 4, 7, 8, 9. Louise Charrier et Guillaume Barette signent un contrat de mariage le 10 août 1663 par devant Sévérin Ameau dit Saint-Sévérin. Il épouse Louise Charrier, fille de François Charrier et Catherine Jannode le 19 novembre 1663 à Trois-Rivières, Mauricie, Québec, Canada 10, 2, 3. Il décède le 21 juillet 1717. Il est inhumé le 22 juillet 1717 à Laprairie, Montérégie, Québec.

Liste de ses enfants connus:

1. Jeanne Baret (1664 - 1666) 5 (de Louise Charrier)
+ 2. Laurent Baret (1666 - 1735) 11, 2, 3 (de Louise Charrier)
3. Catherine Baret (1667 - ) 2 (de Louise Charrier)
4. Jacques Baret (1668 - ) 2 (de Louise Charrier)
+ 5. Marie-Anne Baret (1670 - ) 12, 2 (de Louise Charrier)
6. Jean Baret (1674 - 1708) 11, 2 (de Louise Charrier)
+ 7. Adrien Baret dit Descormiers (1676 - 1726) 11, 2 (de Louise Charrier)
+ 8. Guillaume Barette Courville (1678 - ) 11, 2 (de Louise Charrier)
9. Marie Baret (1680 - ) 2 (de Louise Charrier)
10. Joseph Barette (1683 - 1755) 11 (de Louise Charrier)
Guillaume Barette, Louise Charrier, Noël Cardin et Laurent Baret vivaient en 1666 à Trois-Rivières 3. Il est habitant en 1666 à Trois-Rivières 3. Noël Cardin fut domestique de Guillaume Barette en 1666 à Trois-Rivières 3. Adrien Baret dit Descormiers, Marie Baret, Jean Baret, Marie-Anne Baret, Jacques Baret, Catherine Baret, Laurent Baret, Guillaume Barette Courville, Louise Charrier et Guillaume Barette résident à Cap-de-la-Madeleine, Mauricie en 1681 2. Guillaume Barette possède un fusil, cinq bêtes à cornes et treize arpents de terre en valeur en 1681 2. 
Barette, 1er arrivant. Navire inconnu. Guillaume Vers 1659 (I4087)
 
253 PRDH: 11105

1ère fille du roy à se marier à Trois-Rivières

http://www.migrations.fr/700fillesroy.htm#C :

CHARRIER Louise
100 livres de dot.
Fille de feu François et de feue Catherine Jannode, de Ste-Gemme-la-Plaine, 85400; Vendée; Poitou-Charentes.
Née vers1643,
Décès entre le 23/06/1705 et le 08/04/1706.


1 mariage:
BARET Guillaume
Fils de Guillaume et Thiphaine Carrey (CAVÉ sur l'acte de mariage) de Beuzeville-en-Caux, ( maintenant Beuzeville) 27210; Eure ; Haute-Normandie.
Baptisé le 03/04/1633 à Beuzeville, en Normandie.
Confirmé en 1660 à Château-Richer. Marguiller au Cap-de-la-Madeleine en 1703
Il est décédé le 21/07/1717, inhumé le 22 La Prairie
Il avait été précédé en Nouvelle-France par son frère aîné, Jean Barette, qui y vit depuis 17 ans. Arrivé à Québec en 1646, le jeune artisan est d’abord à l’emploi des Ursulines et travaille à l’entretien de leur monastère érigé dans la Haute-Ville de Québec. Au moment de son mariage, il est habitant à Trois-Rivières et travaille pour le gouverneur Pierre Boucher.

Contrat de mariage le 10/11/1663 (Notaire Séverin Ameau)
Mariage le 19/11/1663 à Trois Rivières Acte de mariage
C’est le gouverneur Boucher lui-même qui est le témoin officiel de la première ± Fille du roi à se marier à Trois-Rivières.

Ménage établi à Cap de la Madeleine, 9 enfants.
1) Jeanne : N et B 07/10/1664 Trois-Rivières, décédée avant de recensement de 1666
2) Laurent : Ca 1666, est sur le recensement de 1681, Mariage en 1689 avec M-Madeleine Rochereau, décédé avant 1735
3) Catherine : ca 1667,est sur le recensement de 1681, Mariage avec Adrien Saillot en 1679
4) Jacques : ca 1668 est sur le recensement de 1681,
5) Marie-Anne : ca 1670 est sur le recensement de 1681, Mariage avec François Rochereau en 1690
6) Jean : né 03/01/1674 B le 4 Cap-de-la-Madeleine, S le 07/03/1708 Québec
7) Adrien Barette dit Descormiers : né 25/01/1676 et B le 26 Cap-de-la-Madeleine, S : 20/05/1726 Trois-Rivières
Mariage Marguerite Bigot à Champlain 1703
8) Guillaume Barette dit Courville : notaire royal, né 27/05/1678 et B 31Cap-de-la-Madeleine,
Décédé 07/01/1745 et S le 8 à La Prairie, Mariage avec Jeanne Gagné en 1706
9) Marie : Ca 1680, est sur le recensement de 1681, elle a été cité le 09/10/1699 Cap-de-la-Madeleine

Au recensement 1666, il est dit Guillaume Barette, Louise Charrier et Laurent Baret leur fils étaient à Trois-Rivières

Au recensement de 1681 il est dit : Guillaume Barret 53a, Louise Charrier sa femme 40a, enfants : Laurent 15a, Catherine 14a, Jacques 13a, Marie 11a, Jean 10a, Adrien 6a, Guillaume 3a, Marie 1a; 1 fusil, 54 bêtes à cornes et 13 arpents en valeur

Faits judiciaires ou notariaux :
19 juillet 1694
Requête de Guillaume Barette, demeurant au Cap-de-la-Madeleine, comparant par Louise Charrier, sa femme, aidé de Claude Herlin, son procureur, demandeur d'une part, à l'encontre de Laurent Barette, leur fils, comparant en personne défendeur d'autre part. Lecture faite de la requête présentée par ledit Barette père, d'un contrat passé entre Guillaume Barette et sa femme, concernant la donation pure et simple de leurs maison, terre, batiments et bestiaux et autres choses, au profit de leur fils Laurent Barette et de sa femme, aux charges et clauses portées devant Cusson, notaire, le 20 juin 1699. Après que les parties se sont désistées et départies dudit contrat de donation, la cour a déclaré le contrat nul. Il est ordonné que ledit Barette fils, rende à son père 2 boeufs, une vache, une charrue, 3 tarières, un bassin d'étain, un croc de fer, une houe, une fourche et une faux, qui lui ont été baillées lors de ladite donation. Ledit Barette père est condamné à payer à son fils la somme de 51 livres pour avoir aidé à battre 160 minots de blé et 15 minots d'avoine. En outre, que la récolte de grain à faire cette année soit divisée entre eux sur le champs; que les parties récoltent les pois que chacun d'eux a respectivement semé et que les foins appartiendront à Barette, père. Enfin, ledit Barette fils, et sa femme devront vider la maison avant le 8 octobre de cette année. Dépens compensés, taxés à 3 livres, monnaie de France
et payés par moitié par les parties.
http://pistard.banq.qc.ca/unite_chercheurs/description_fonds?p_anqsid=20180406052443111&p_centre=04T&p_classe=TL&p_fonds=3&p_numunide=753645

Sources : Tanguay, vol.1, p 26 et 116, Vol 2, p 116 et 118; Dumas, p.203; Landry, Les Filles du Roi au XVIIè siècle, édition 2013, page 78 ; Recensement de1666 et 1681 en Nouvelle-France, compilé par Jean-Guy Sénécal (senecal@gel.ulaval.ca ; Pistard ;

https://genealogie.quebec/info/index.php?no=28320 :

Elle est aussi connue sous le nom de Louise Charier 2, 3.

Elle est la fille de François Charrier 4 et Catherine Jannode 4.

Elle nait vers 1643 à Poitiers, France 2, 4, 5. Louise Charrier et Guillaume Barette signent un contrat de mariage le 10 août 1663 par devant Sévérin Ameau dit Saint-Sévérin. Elle épouse Guillaume Barette, fils de Guillaume Baret et Thiphaine Carrey le 19 novembre 1663 à Trois-Rivières, Mauricie, Québec, Canada 1, 2, 3. Elle décède après le 21 juin 1706 à Laprairie, Montérégie, Québec.

Liste de ses enfants connus:

1. Jeanne Baret (1664 - 1666) 4 (de Guillaume Barette)
+ 2. Laurent Baret (1666 - 1735) 1, 2, 6 (de Guillaume Barette)
3. Catherine Baret (1667 - ) 1 (de Guillaume Barette)
4. Jacques Baret (1668 - ) 1 (de Guillaume Barette)
+ 5. Marie-Anne Baret (1670 - ) 1, 7 (de Guillaume Barette)
6. Jean Baret (1674 - 1708) 1, 4 (de Guillaume Barette)
+ 7. Adrien Baret dit Descormiers (1676 - 1726) 1, 4 (de Guillaume Barette)
+ 8. Guillaume Barette Courville (1678 - ) 1, 4 (de Guillaume Barette)
9. Marie Baret (1680 - ) 1 (de Guillaume Barette)
10. Joseph Barette (1683 - 1755) 4 (de Guillaume Barette)
Guillaume Barette, Louise Charrier, Noël Cardin et Laurent Baret vivaient en 1666 à Trois-Rivières 2. Adrien Baret dit Descormiers, Marie Baret, Jean Baret, Marie-Anne Baret, Jacques Baret, Catherine Baret, Laurent Baret, Guillaume Barette Courville, Louise Charrier et Guillaume Barette résident à Cap-de-la-Madeleine, Mauricie en 1681 1.





https://www.nosorigines.qc.ca/GenealogieQuebec.aspx?genealogie=Barrette_Guillaume&pid=4865 :

ID No: 4866
Prénom: Louise
Nom: Charrier
Sexe: F
Occupation: Fille du Roi
Naissance: 1643 vers
Paroisse/ville: Ste-Gemme-la-Plaine, Fontenay-le-Comte, Poitou
Pays: France
Décès: 21 juin 1706 - âge: 63
Paroisse/ville: Laprairie
Pays: Canada
Information, autres enfants, notes, etc.
Fille du roi hébergée par le Gouverneur Boucher

(CT 10-08 Ameau) avec Guillaume Barrette ou Baret

Fille de Francois et Catherine Jannode ou Janaude

Famille barrette/Charrier au complet (9 enfants) vérifiée 
Charier, 1ère arrivante. Fille du roy Louise 30 juin 1663 sur le navire Le Phoenix de Flessingue (I4095)
 
254 PRDH: 11108

Sur l'acte de mariage, il s'appelle Guillaume. Cependant, si on se fie au numéro PRDH, il s'agit du même individu.

http://www.migrations.fr/700fillesroy.htm#C:
Guillaume Barette dit Courville : notaire royal, né 27/05/1678 et B 31Cap-de-la-Madeleine,
Décédé 07/01/1745 et S le 8 à La Prairie, Mariage avec Jeanne Gagné en 1706

Parrain: François Breton
Marraine: Anne Baillargeon 
Barette, Guillaume (François) (I4069)
 
255 PRDH: 11125

Parrain: Antoine Barroy
Marraine: Jeanne Cusson 
Gagné, Jeanne (I4076)
 
256 PRDH: 11130 Barette, Marie Catherine Agathe (I4092)
 
257 PRDH: 111483 Robillard, Pierre (I1606)
 
258 PRDH: 111533 Laporte, Marie Catherine (I1668)
 
259 PRDH: 11163 Barthon, Jacques (I3741)
 
260 PRDH: 11164 Pestre, Renée (I3742)
 
261 PRDH: 11165

https://www.fichierorigine.com/recherche?numero=240213 :

BARTON / BARTHON, Marthe-Françoise 240213
Statut Mariée
Date de baptême 10-01-1651
Lieu d'origine Poitiers (Ste-Opportune) (Vienne) 86194
Lieu actuel Poitiers
Parents Philippe BARTHON et Renée Pestre
Métier du père Secrétaire de mgr de Villemontet, intendant de justice
Première mention au pays 1670
Occupation à l'arrivée Fille du roi
Date de mariage 07-10-1670
Lieu du mariage Montréal (Notre-Dame)
Conjoint Joseph Chevalier
Décès ou inhumation Montréal, 13-08-1699
Remarques En 1670, citée Françoise-Marthe Barton (f. Jacques), de Poitiers (St-Michel). Son père Philippe Bareton (Philippe et Madgelaine LeLoup) se marie 2 fois: m-1 Poitiers (St-Cybard) le 11-05-1643 avec Ester Valcard (Guillaume, greffier et Jeanne Garsonnet); veuf m-2 avec Renée Pestre, dont un autre enfant est baptisé à Poitiers (St-Cybard): Jehan, 17-04-1648.
Identification* DGFQ, p. 246 ; DGFC, vol. 1, p. 126
Chercheur(s) Jean-Marie Germe ; Lise Dandonneau ; Roselyne Leblanc
Référence* OEDV, 1998, p. 5
Copie d'acte AD-86 numérisé
Date de modification 2018-08-27

http://www.migrations.fr/700fillesroy.htm#B :

BARTON Françoise-Marthe
Fille de feu Jacques ( secrétaire de Mgr de Villemontet, Chevalier, seigneur de Montailguillon et de Villenaux, Conseiller ordinaire aux conseil du Roy, intendant en les provinces de Poitou, Aunis, et aux Iles d' entre Loire-et-Garonne) et de Renée Pestre, de la paroisse St-Michel de la ville de Poitiers, 86000; Vienne; Poitou-Charentes.

Baptisée le 10/01/1651 en la paroisse St-Opportune de la ville de Poitiers, 86000; Vienne; Poitou-Charentes.
Parrain et marraine: Nicolas FAVEROT receveur des tailles et Marthe PESTRE femme de feu Moreau, en l'absence du dit sieur BARTHON père de la ditte Marthe Françoise
Voir acte de baptême
Décédée et inhumée le 13 août 1699, à Notre-Dame de Montréal
Âgée de 50 ans ou environ Acte de sépulture

Ses parents: Philippe BARTON (écrit BARETON sur son contrat de mariage)
Contrat de mariage le 28 juin 1647 à Poitiers, Maître Chauvet, notaire
Elle a 2 sœurs jumelles Elisabeth et Marie-Magdelaine nées le 11/11/1654, et 1 frère, Jehan né le 17/04/1648 nés en la même paroisse St-Opportune de la ville de Poitiers.

1 mariage
CHEVALIER Joseph habitant et maitre-menuisier
Fils de Jean et Madeleine Leureux de la paroisse St-Jacques de la ville de Dieppe 76200; Seine-Maritime; Hte- Normandie.
Né vers 1644, décédé le 26/05/1721 à l’Hôtel-Dieu. Montréal

Contrat de mariage le 07/10/1670 à Montréal Qc ( sous le seing privé)
Mariage le 07/10/1670 Montréal acte de mariage
Ménage établi à Montréal 13 enfants
1)-Marie: baptisée13/07/1671 à Montréal, mariage avec Urbain Jetté dit Durivage le 17/11/1692 à Montréal,
décédée le 07/05/1741 et inhumée le 8 à Montréal.
2)-Pierre: baptisé le 03/01/1674 à Montréal
3)- Jean-Baptiste baptisé le 22/09/1675 à Montréal, mariage avec Catherine Lavallée 28/11/1701 PAT et Elisabeth Bellet le 1/01/1724 à Sorel
4)- Jean-Baptiste : baptisé le 06/08/1677 à Montréal, Mariage avec Marie-Françoise Alavoine le 08/04/1709 à Montréal
5)-Elisabeth : baptisée le 29/10/1679 à Montréal, mariage avec Seraphin Lauzon le 07/10/1697 à Montréal, décédée le 20/05/1742 et inhumée le 21 à Montréal.
6)-Angélique : née le 09/01/1682 et baptisée le 11 à Montréal, mariage avec Charles Leduc, fils de Jean et Marie Soulinier, le 03/09/1703 à Montréal, décédée le 22/06/1742 et inhumée le 23 à Montréal.
7)-Genevieve : baptisée le 28/07/1683 à Montréal. Premier mariage avec Jacques Faucher-dit-Laviolette le 26/01/1701 à Montréal; Deuxième mariage avec François Bougret-dit-Dufort le 24/10/1719 à Montréal, décédée le 14/12/1749 et inhumée le 15 à Montréal
8)-Barbe : baptisée le 08/07/1685 à Montréal, mariage avec Jean-Baptiste Levasseur-dit-Lesperance, soldat de la compagnie de Dumesnil, le 14/03/1713 à Montréal, décédée le 20/02/1743 et inhumée le 21 à Montréal.
9)- Paul ; baptisé le 05/06/1687 à Montréal, inhumé le 07/06/1687 à Montréal.
10)- Marguerite : baptisée le 29/11/1688 à Montréal,
11)-Marie-Madeleine : baptisée le 07/10/1690 à Montréal, mariage avec Louis Poitras le 05/04/1712 à Montréal, décédée le 15 Juin 1762 et inhumée le 16 à Montréal
12)-Thérèse : baptisée le 10/03/1692 à Montréal, décédée le 15/02/1754 à Verchères.Mariage avec Pierre Crevier-dit-Duvernay le 09/01/1724 à Pointe-aux-Trembles, Montréal


Au recensement de 1681, le couple est cité comme habitants de la ville de Montréal, Joseph est dit avoir 37ans, Françoise-Marthe sa femme 28ans, ils ont alors
5 enfants; Marie 10ans, Pierre 8ans, Jean 6ans, Jean-Baptiste 4 ans, Elizabeth 2ans; ils possèdent 2 bêtes à cornes et ont 12 arpents de terre en valeur.

Sur les actes de baptême le père est prénommé Philippe; certainement dû au fait qu' il devait porter un prénom composé.
Archives de la Vienne à Poitiers, réf. 5mi 1083.
Voir les Filles du roi de la Vienne.

Sources: Tanguay, volume 1, page 126 ; Gagné, pp. 73-74; Jetté, pp. 246, 247-248; DCB ; biographie de Jean-Baptiste Chevalier ; Recensement de 1681 en Nouvelle-France, référant au chapitre IV du livre Histoire des Canadiens-Français de Benjamin Sulte, compilé par Jean-Guy Sénécal (senecal@gel.ulaval.ca) le 17 mars 1998. 
Barthon, 1ère arrivante. Fille du roi Françoise Marthe 31 juil 1670 sur le navire la Nouvelle France (I3710)
 
262 PRDH: 112019 Ratelle, Alexis (I2821)
 
263 PRDH: 112020 Goyet-Goguet dit Sansouci, Marie Marguerite (I79)
 
264 PRDH: 113029 Daoust, Jean-Baptiste (I404)
 
265 PRDH: 113326 Bousquet, Maurice (I2951)
 
266 PRDH: 113667 Ratelle, Marie Charlotte (I2816)
 
267 PRDH: 115037 Robillard, Marie Josephe (I1611)
 
268 PRDH: 115058 Meunier Lapierre, Pierre (I5503)
 
269 PRDH: 115899 Jubinville, Marie Josephe (I2359)
 
270 PRDH: 115980 Huneau (Henault), Pierre Marie (I1018)
 
271 PRDH: 116336 Bousquet, Louis (I2952)
 
272 PRDH: 116869 Monet (Boismenu), Joseph (I2697)
 
273 PRDH: 117342 Rivet, Marie Marguerite (I2871)
 
274 PRDH: 117479 Amiel (Mielle) Lusignan, Jean Baptiste (I5407)
 
275 PRDH: 118088 Bazinai (Bazinet), Pierre (I3120)
 
276 PRDH: 118094 Adam, Adrien (I5202)
 
277 PRDH: 118096 Adam, 1er arrivant. Pierre Rémi (I5200)
 
278 PRDH: 118097 Charron Larose Cabana, Marie Véronique (I5201)
 
279 PRDH: 118227

Parrain: Noel Deloriers
Marraine: Marie-Anne Cardinal 
Goyet-Goguet dit Sansoucy, Pierre (I749)
 
280 PRDH: 118228

Parrain: Pierre Emery-Caudere
Marraine: Marie-Jeanne Aisnault 
Ratelle, Marie Fançoise Isabelle (I750)
 
281 PRDH: 118262 Judic Rencontre, Catherine (I5023)
 
282 PRDH: 1195

http://genealogie.quebec/info/index.php?no=29850 :

Jacques Amelot dit Sanscartier 1 (1669 - 1729)
# 29850 (Ajouter une note)

Il est aussi connu sous le nom de Jacques Amelot dit Sans-peur 2. Il est aussi connu sous le nom de Jacques Amelot 3. Il est aussi connu sous le nom de Jacques Amelotte dit Sanspeur 4.

Il est le fils de Jacques Amelot dit Sanscartier et Marguerite Pattin.

Il est baptisé en 1669 2. Il épouse Jeanne Théodore, fille de Michel Théodore dit Masson et Jacqueline Lagrange en 1693 5. Il épouse Angélique Godin, fille de Charles Godin et Marie Boucher le 12 mai 1698 à L'Ange-Gardien, Montmorency, Québec, Canada 3, 6. Il épousa Élisabeth Marié, fille de Jacques Le Marié et Marie Morin le 27 novembre 1719 à la paroisse Notre-Dame, Québec, Québec, Québec 7. Il est inhumé le 8 septembre 1729 à Québec, Capitale-Nationale, Québec 2.

Liste de ses enfants connus:

1. François Amelot (1694 - ) 2 (de Jeanne Théodore)
2. Clotilde Amelot dite Sanscartier (1695 - 1744) 2 (de Angélique Godin)
+ 3. Angélique Amelot (1701 - ) 2 (de Angélique Godin)
4. Marie-Catherine Amelot dite Sanscartier (1704 - ) 2 (de Angélique Godin)
+ 5. Marie-Marthe Amelot (1706 - 1760) 8 (de Angélique Godin)
6. Marie-Madeleine Amelot dite Sanscartier (1707 - ) 2 (de Angélique Godin)
+ 7. Marie Magdeleine Amelot (1708 - 1766) 2 (de Angélique Godin)
+ 8. Marie-Anne Amelot dite Sanscartier (1712 - ) 2 (de Angélique Godin)
9. Marie Amelot (1712 - 1710) 2 (de Angélique Godin)
+ 10. Jacques Amelot (1714 - 1750) 9 (de Angélique Godin)
11. François Amelot (1716 - 1717) 2 (de Angélique Godin)
Il est le parrain de Marie-Catherine Alard 4.

Il est sergent de la Compagnie de Saint-Vincent 4.

Questions, commentaires, informations de la section collaboration: (Ajouter une note)
1. Tanguay - Volume 1, p. 89, 255, 375, 564
2. Tanguay - Volume 1, p. 6
3. Courriel de Patrick Lahoudie - 8 avril 2004
4. Notre-Dame-de-Beauport - Volume 2, p. 142
5. Tanguay - Volume 1, p. 6, 564
6. Tanguay - Volume 1, p. 6 (1695), 255 (1695)
7. Tanguay - Volume 1, p. 6, 89, 375
8. Tanguay - Volume 1, p. 6, Volume 2, p. 302
9. Tanguay - Volume 1, p. 6, Volume 2, p. 30

La dernière mise à jour de cette personne a été faite le 2007-08-19

https://www.wikitree.com/wiki/Amelot-1 :

Jacques Amelot dit Sanspeur, sergent de la compagnie de Monsieur le V..., fils de Jacques Amelot et de défunte Marguerite Pattin, bourgeois de la ville de Dieppe, évêché de Rouen, a épousé Angélique Godin le 12 mars 1698 à l'Ange-Gardien[1].

Sources
? "Québec, registres paroissiaux catholiques, 1621-1979," database with images, FamilySearch (https://familysearch.org/ark:/61903/3:1:3QS7-8999-SNG7?cc=1321742&wc=HCSM-RM9%3A14563401%2C13626502%2C15041501 : 16 July 2014), L'Ange-Gardien > L'Ange-Gardien > Baptêmes, mariages, sépultures 1670-1753 > image 400 of 518; Archives Nationales du Quebec (National Archives of Quebec), Montreal.
* Naissance, mariages, décès: PRDH (Programme de Recherche en Démographie Historique) Université de Montréal 
Amelot (Sanspeur), 1er arrivant Jacques Avant 1668. Navire inconnu. (I184)
 
283 PRDH: 1196

Parrain: François Nau
Marraine: Anne Letartre

http://genealogie.quebec/testphp/info.php?no=29851 :

Angélique Godin 1, 2 (1677 - 1718)
# 29851 (Ajouter une note)

Elle est aussi connue sous le nom de Angelique Gaudin 3.

Elle est la fille de Charles Godin 1, 4 et Marie Boucher 1, 3.

Elle naît le 24 juin 1677 à L'Ange-Gardien, Montmorency, Québec, Canada 5, 6, 7. Elle est baptisée le 24 juin 1677 à L'Ange-Gardien 3. Elle épouse Jacques Amelot dit Sanscartier, fils de Jacques Amelot dit Sanscartier et Marguerite Pattin le 12 mai 1698 à L'Ange-Gardien 7, 8. Elle décède le 14 février 1718 à Québec, Capitale-Nationale, Québec 7. Elle est inhumée le 14 février 1718 à Québec 4.

Liste de ses enfants connus:

1. Clotilde Amelot dite Sanscartier (1695 - 1744) 2 (de Jacques Amelot dit Sanscartier)
+ 2. Angélique Amelot (1701 - ) 2 (de Jacques Amelot dit Sanscartier)
3. Marie-Catherine Amelot dite Sanscartier (1704 - ) 2 (de Jacques Amelot dit Sanscartier)
+ 4. Marie-Marthe Amelot (1706 - 1760) 2 (de Jacques Amelot dit Sanscartier)
5. Marie-Madeleine Amelot dite Sanscartier (1707 - ) 2 (de Jacques Amelot dit Sanscartier)
+ 6. Marie Magdeleine Amelot (1708 - 1766) 2 (de Jacques Amelot dit Sanscartier)
+ 7. Marie-Anne Amelot dite Sanscartier (1712 - ) 2 (de Jacques Amelot dit Sanscartier)
8. Marie Amelot (1712 - 1710) 2 (de Jacques Amelot dit Sanscartier)
+ 9. Jacques Amelot (1714 - 1750) 2 (de Jacques Amelot dit Sanscartier)
10. François Amelot (1716 - 1717) 2 (de Jacques Amelot dit Sanscartier)
Alexis Gaudin, Angélique Godin, Pierre Godin, Madeleine Gaudin, Catherine Gaudin, Charles Godin, Ursule Gaudin, Marguerite Godin, Geneviève Godin, Marie Godin, François Gaudin, Marie Boucher et Charles Godin résident à la seigneurie de Beaupré, Montmorency en 1681 1. 
Godin (Gaudin), Angélique (I185)
 
284 PRDH: 120056

Parrain: Jean Lauzon
Marraine: Jeanne Laframboise 
Quevillon, Jean-Baptiste (I2188)
 
285 PRDH: 120057

Parrain: François Hogue
Marraine: Marguerite Hogue 
Cadieux, Marie Anne (I2189)
 
286 PRDH: 1204

Parrain: Louis Guérin
Marraine: Marie Anne Paquet 
Amelot, Marie-Anne (I181)
 
287 PRDH: 120463 Ostin Marinau, Michel (I2297)
 
288 PRDH: 120556 Laberge, Gabriel (I4374)
 
289 PRDH: 1207 Amelot (Sanspeur), Jacques (I4405)
 
290 PRDH: 12079 Bazinai (Bazinet) Tourblanche, 1er arrivant. Antoine (I3129)
 
291 PRDH: 1208 Pattin, Marguerite (I4406)
 
292 PRDH: 12080

Soeur de Pierre Janot (RIN 225) ancêtre de Marguerite Jeannotte 
Janot dit Lachapelle, Françoise (I246)
 
293 PRDH: 12081 Bazinai (Bazinet) Tourblanche, Marie (I3130)
 
294 PRDH: 12082

Parrain: Pierre Pertuis Lalime
Marraine: Cécile Jannot 
Bazinai (Bazinet) Tourblanche, Pierre (I3116)
 
295 PRDH: 120827 Monet (Boismenu), Isabelle (I2687)
 
296 PRDH: 12083 Bazinai (Bazinet) Tourblanche, Joseph (I3131)
 
297 PRDH: 12086 Bazinai (Bazinet) Tourblanche, Antoine (I3134)
 
298 PRDH: 12087 Bazinai (Bazinet) Tourblanche, Marie (I3136)
 
299 PRDH: 121048 Vanier, Jumelle Marguerite (I2118)
 
300 PRDH: 121306 Bonin, Nicolas (I2633)
 

      «Précédent 1 2 3 4 5 6 7 ... 24» Suivant»


Ce site est propulsé par le logiciel The Next Generation of Genealogy Sitebuilding ©, v. 12.0.2, écrit par Darrin Lythgoe 2001-2021.

Géré par Denise Roy.