Généalogie Roy-Jeannotte

Une pensée pour ceux et celles qui nous ont créés

Imprimer Ajouter un signet

Notes


Résultats 401 à 500 de 2,036

      «Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 ... 21» Suivant»

 #   Notes   Lié à 
401 PRDH: 151495 Trudelle, Antoine (I3199)
 
402 PRDH: 151595

Parrain: René Lérigée
Marraine: Rosalie Pinsonneau 
Lérigée Laplante, Rosalie (Rose) (I4062)
 
403 PRDH: 151687

A épousé Marie Antoine Laporte St-Georges, fille de Nicolas Laporte St-Georges, PRDH: 88373, RIN: I1665),
Nicolas Laporte est le 6 x grand-oncle de Denise Roy et le frère de Antoine Laporte St-Georges, fils de Pierre Laporte St-Georges et Marie Anne Jahan. 
Dalcours (Guignard), Pierre (I2518)
 
404 PRDH: 15197 Charton (Charreton), Claude (I1924)
 
405 PRDH: 15198 Dumont, Madeleine (I1925)
 
406 PRDH: 15199

https://www.nosorigines.qc.ca/GenealogieQuebec.aspx?genealogie=Charton_Jeanne&pid=46287 :
ID No: 46287
Prénom: Jeanne
Nom: Charton
Sexe: F
Occupation:
Naissance: 1653 vers
Paroisse/ville: St-Pierre-le-Guillot, v. et archev. Bourges, en Berry
Pays: France
Décès: 06 juin 1703 - âge: 50
Paroisse/ville: Longueuil
Pays: Canada
Information, autres enfants, notes, etc.
Fille de Claude et de Madeleine Dumont
Arrivée en 1667.

http://www.naviresnouvellefrance.net/html/vaisseaux2/fillesduroi/FillesduroiBoC.html#chartonjeanne :

(f Claude et Madeleine DUMONT), de St-Pierre-le-Guillard, v. et ar. Bourges, Berry (Cher); n vers 1653; s 06-06-1703 Longueuil (60ans); sans aucun doute arrivée 25-09-1667 Québec dans le Saint-Louis; 28 ans au rec. 81; m 10-10-1667 Québec (ct 09 Rageot) avec Jean ROBIN dit Lapointe; famille établie à Longueuil; 10 enfants. (FDR : 290; DGFQ : 997; Les Transporteurs de nos ancêtres : 70)

Le Saint-Louis

1667



Le 16 juin 1667 est présent Nicolas DELALOCHE, charpentier de navire, demeurant à Dieppe, prêt à partir de ce port et Havre pour aller faire le voyage au Canada et aux Isles d'Amérique dans le navire nommé le Saint-Louis de Dieppe dont est capitaine Jean DRUAULT, dont lequel a fait volontairement nommé et constitué pour sa procuratrice générale et spéciale Marie BREQUEL, sa femme...

http://www.naviresnouvellefrance.net/html/pages16661667.html#pages16661667 :

± Le 25 septembre le St-Louis arrive avec le (1) P. Louis de BEAULIEU, (2) maître Pierre PIERSON et (3) n. frère Pierre MAIGNERET quantité de filles plus de 80 et plus de 100 travailleurs, 14 ou 15 chevaux, etc. d'après le Journal des Jésuites.

Une lettre de Jean TALON datée du 27 octobre 1667 au ministre COLBERT l'informe que les filles à marier sont arrivées en deux contingents pour 1667 : ± quatre vingt quatre de Dieppe et vingt cinq de La Rochelle , soit 109 Filles du roi en tout. Yves Landry en a répertorié 63 Filles du roi venues de Dieppe en embarquées sur ce navire :

(4) Catherine BAILLÉ, de par. St-Étienne de Fécamp, ar. Le Havre, archev. Rouen, Normandie.
(5) Françoise BANSE, de par. St-Sauveur, v. Rouen, Normandie.
(6) Barbe BARON, de par. St-Vincent, v. Rouen, Normandie.
(7) Catherine BASSET, de St-Ouen-de-Longpaon, commune de Darnétal, ar. Rouen, Normandie.
(8) Catherine de BELLEAU, de St-Aignan de Pommeroy, Grivesnes, ar. Montdidier, év. Amiens, Picardie.
(9) Lucrèce BILLOT, de par. St-Prix d’Ornbais, ar. Épernay, év. Soissons, Champagne.
(10) Marie BLANCHARD, de par. St-Michel ou St-Nicaise, v. Rouen, Normandie.
(11) Jeanne-Claude de BOISANDRÉ, de par. St-Jean, v. Caen, év. Bayeux, en Normandie, arrivée avec ses deux fils (12) Joseph et (13) Noël RANCOURT.
(14) Marguerite BONNEFOY dit Sainte-Foy, de par. St-Denis de Duclair, ar. et archev. Rouen, Normandie.
(15) Louise BOUCHARD, de Neufchâtel-sur-Ainse, ar. Laon, év. Reims, Île-de-France ou Neufchâtel-Hardelot, ar. Boulogne-sur-Mer, Picardie.
(16) Marie BOUET, de par. St-Vivien, v. Rouen, Normandie.
(17) Catherine BOURGEOIS, de par. St-Gervais, v. Rouen, Normandie.
(18) Marie BOURGEOIS, de par. St-Rémy, v. Rouen, Normandie.
(19) Jeanne BUREL, de par. St-Denis de Duclair, ar. Rouen, Normandie.
(20) Sylvine CARCIREUX, de par. St-Ursin, v. Bourges, Berry.
(21) Françoise de CHARMESNIL, de par. St-Maclou, Rouen, Normandie.
(22) Jeanne CHARTON, de par. St-Pierre-le--Guillard, v. Bourges, Berry.
(23) Françoise CHEVALIER, de par. Ste-Croix, v. Elbeuf, Normandie.
(24) Jeanne DÉCHARD, de Mézy-Moulins, ar. Château-Thiery, év. Soissons, Brie.
(25) Marie DESCHAMPS, de par. St-Martin, v. Rouen, Normandie.
(26) Marie DEVAULT, de Nogent-le-Roi, ar. Dreux, év. Chartres, Beauce.
(27) Madeleine DUMORTIER de LEUR, de Chemilli, ar. Mortagne, év. Le Mans, Perche.
(28) Suzanne DURAND, de par. St-Sauveur, v. Montivilliers, ar. Le Havre, archev. Rouen, Normandie.
(29) Marguerite ÉLOY, de par. St-Jacques, v. Dieppe, Normandie.
(30) Marie-Anne FIRMAN, de par. St-Séverin, v. Paris, Île-de-France. Elle est repassée en France sur le navire le Prophère Hosée, selon une note en marge de son contrat de mariage datée du 17-11-1667.
(31) Marie-Madeleine GRANGEON, de par. St-Laurent, v. Nogent-sur-Seine, év. Troyes, Champagne.
(32) Françoise HÉBERT, de par. Notre-Dame, v. Le Havre, Normandie.
(33) Élisabeth HUBERT, de par. St-Gervais, rue de la Tisserandrie, v. Paris, Île-de-France.
(34) Marie HUÉ,de par. St-Vivien, v. Rouen, Normandie.
(35) Marguerite ITAS, de St-Siméon, ar. Bernay, év. Lisieux, Normandie.
(36) Marguerite JOURDAIN, de par. Notre-Dame du Bois-Robert, ar. Dieppe, Normandie.
(37) Geneviève LAÎNÉ, de par. St-Barthélemy, v. Paris, Île-de-France.
(38) Marie LANGLOIS, de par. St-Jacques, v. Dieppe, Normandie.
(39) Françoise LARCHEVÊQUE, de par. St-Martin de Veules-les-Roses, ar. Dieppe, archev. Rouen, Normandie.
(40) Marie LASNON, de par. St-Vivien, v. Rouen, Normandie.
(41) Marie LEBRUN, de par. St-Jacques, v. Rouen, Normandie.
(42) Gabrielle LEMAÎTRE, de Clefs, ar. Saumur, év. Angers, Anjou.
(43) Marie-Rogère LEPAGE, de St-Martin, v. Clamecy, év. Autun, Nivernais.
(44) Élisabeth LEQUIN, de par. St-Gervais, v. Paris, Île-de-France.
(45) Marguerite LEVAIGNEUR, de St-Saëns, ar. Dieppe, archev. Rouen, Normandie.
(46) Jeanne LEVASSEUR, de par. St-Éloi, v. Rouen, Normandie.
(47) Catherine de LOSTELNEAU, de v. Agen, Gascogne ou de par. St-Nicolas-des-Champs, v. Paris, Île-de-France.
(48) Marie MICHEL, de par. St-Vivien, v. Rouen, Normandie.
(49) Marguerite de NEVELET, de par. Ste-Madeleine, v. Troyes, Champagne.
(50) Madeleine NIEL, de par. St-Gervais, v. Rouen, Normandie.
(51) Madeleine OLIVIER, de Caudebec-en-Caux, ar. et archev. Rouen, Normandie.
(52) Marie PASQUIER de Franclieu, de par. St-Étienne, v. Brie-Comte-Robert, ar. Melun, Brie.
(53) Marie PAVIOT, de Neuville-Ferrières ou d'Esclavelles, ar. Dieppe, archev. Rouen, Normandie.
(54) Françoise PIÉTON, de Pont-Aven, ar. et év. Quimper, Bretagne.
(55) Marie-Madeleine PLOUARD, du Polet de St-Pierre de Neufville, ar. Dieppe, archev. Rouen, Normandie.
(56) Marie-Angélique de PORTAS, de Brie-Comte-Robert, ar. Melun, Brie ou de par. St-Nicolas-des-Champs, v. Paris, Île-de-France.
(57) Marie QUELQUEJEU, de St-Julien ou du faubourg de Montsor, v. Alençon, év. Sées, Normandie.
(58) Catherine RELOT, de par. St-Georges-du-Château, v. Caen, év. Bayeux, Normandie.
(59) Marguerite RENAUD, de Ligny-en-Barrois, ar. Bar-le-Duc, év. Toul, Lorraine.
(60) Geneviève RIGAUD, de par. St-Médard, v. Paris, Île-de-France.
(61) Geneviève SAGEOT, de par. St-André-des-Arts, v. Paris, Île-de-France.
(62) Marie SEL, de par. Ste-Trinité de Bois-Guillaume, ar. et archev. Rouen, Normandie.
(63) Louise SENÉCAL, de par. St-Éloi, v. Rouen, Normandie.
(64) Catherine TOPSAN, de par. St-Jacques, v. Dieppe, Normandie.
(65) Ursule-Madeleine TURBAR, de v. Chaumont-en-Bassigny, év. Langres, Champagne ou de par. St-Séverin, v. Paris, Île-de-France.
(66) Marie VARIN, de par. St-Pierre du Grand-Quevilly, ar. et archev. Rouen, Normandie.
(67) Françoise VASSAL, de par. St-Pierre, v. Chartres, Beauce.
(68) Catherine VIEILLOT, de par. St-Vivien, v. Rouen, Normandie.
(69) Catherine-Françoise DESNOYERS a escorté à partir de Dieppe une vingtaine de Filles du roi en 1667. Celles-ci ont signé le 17 juin 1667 un acte de protestation chez le notaire Antoine Lemareschal à Dieppe pour se plaindre du comportement des commis de la Compagnie des Indes occidentales en charge de leur entretien et de leur transport au Canada.

Ce qui contredit la lettre de Jean TALON du 27 octobre 1667 au ministre COLBERT selon qui : ± les Demoiselles qui sont venues de France cette année se louent fort du traitement qu’elles ont receu de Messs de la Compe à Rouen, à Dieppe et en rade, mais elles m’ont fait de grandes plaintes de celuy qu’elles ont reçeu sur mer, et elles m’ont asseuré que du moment qu’elles ont esté soubs la voile, elles ont reconnu ny honnesté, ny humanité, dans les officiers de leur bord, qui les ont fait beaucoup souffrir de la faim, ne leur donnant qu’un léger repas le matin, et le soir pour souper un bien peu de biscuit sans aucune suite. .

TALON suggère au ministre qu’un conducteur ± sage et autorisé pour leur faire donnes les choses nécessaires accompagne l’an prochain les demoiselles de ± qualité . L’intendant souligne qu’il tente d’amoindrir leur chagrin et de les détourner de leur projet d’écrire à leurs correspondants les mauvais traitements subis, ce qui pourrait contrecarrer le prochain envoi ± des demoiselles bien choisies . Celles-ci Yves Landry signale que les noms de six d’entre elles n’apparaissent pas dans les archives canadiennes, elles sont soit vraisemblablement restées en France, soit mortes en mer.

Michel Langlois (1) mentionne que (70) François DUVAL déclare devant la Prévôté de Québec le 5 juillet 1668 s'être embarqué avec le nommé (71) PARENT sur le Saint-Louis en 1667.

Le Journal des Jésuites écrit que ± le 11 novembre le départ du petit navire de Normandie peut-être le Saint-Louis, et que ± le dernier vaisseau seul nous a fourni 24 hommes et 16 filles malade sans doute ce navire.

Selon Noel Schultz (2) le Saint-Louis, un deux ponts armés d'environ 250 Tx, a brûlé peu après un voyage à Londres en 1691.

Québec

http://www.migrations.fr/700fillesroy.htm#C :
CHARTON/CHARRETON Jeanne
Fille de Claude et de Madeleine Dumont, de la paroisse Saint-Pierre le Guillard, ville de Bourges 18000, Cher; Centre.
Née vers 1653
Inhumée le 6 juin 1703, en la paroisse de Longueuil
Âgée d’environ 60 ans.Acte de sépulture

1 mariage:
ROBIN Jean dit Lapointe
Soldat puis Caporal du Régiment de Carignan, Cie Chambly, puis Sorel
Habitant et juge de la seigneurie de Longueuil
Fils de Jean et Perrette Gauterio de la paroisse Saint-Martin de la ville de Clamecy, 58500; Nièvre; Bourgogne .
Né vers 1643 , décédé entre le 07/07/1699 et le 03/09/1702.
Il fut confirmé à Québec, le 24 août 1665 et part le lendemain pour participer à l’érection d’un fort sur les bord du Richelieu.
Il fut notaire et juge de la seigneurie de Longueuil en 1678.
Jean Robin décède entre le 7 juillet 1699 et le 3 septembre 1702 à Longueuil.

(Contrat du 9 octobre 1667, Notaire Gilles Rageot)
Plusieurs filles du roi assistaient au contrat de mariage.
Mariage le 10 octobre 1667 à Québec Acte de mariage

Ménage établi à Longueuil 10 enfants.
1)-Thérèse : née vers 1668, épouse Jacques VIAU 14/11/1684 Boucherville; décès 31/12/1720 Longueuil
2)-Catherine : née vers 1670, vivait en 1681 à la seigneurie de Longueuil avec ses parents
3)-Jeanne : baptisée 13/11/1672 Montréal, sépulture : 18/01/1673 Montréal
4)-Jeanne : baptisée 28/10/1673 Montréal
5)-Reine : baptisée 27/08/1675 Montréal
6)-Jean : baptisé 01/06/1678 Montréal
7)-Madelaine : baptisée 07/02/1680 Longueuil
8)-Michel : né 14/12/1681 et baptisé le 15 à Boucherville
9)-Marie-Josephe : né le 29/06/1684 Longueuil et baptisée le 30 Longueuil
10)-Marguerite : baptisée 15/02/1687 Boucherville ; sépulture 05/01/1688 Boucherville

Au recensement de 1681 à la seigneurie de Longueil il est dit :
Jean Robin 38a, Jeanne Chartier (Jeanne Charton) sa femme 34a, enfants : Marie 13, Catherine 11, Jeanne 8, René 6, Jean 3, Madeleine 2 ; un fusil, cinq bêtes à cornes et douze arpents de terre en valeur.

Faits judiciaires :
23 novembre 1703
Tutelle de Michel Robin enfant mineur des défunts Jean Robin dit Lapointe et Anne Charton (Jeanne Charton)
http://pistard.banq.qc.ca/unite_chercheurs/description_fonds?p_anqsid=201804080535344565&p_centre=06M&p_classe=CC&p_fonds=601&p_numunide=954395

Sources : Tanguay, vol.1, p.523; Jetté, p.997; Drouin, vol.2, p.1172; Dumas, p.204; Landry, Les Filles du Roi au XVIIè siècle, édition 2013, page 79 ; Sulte, Hist. vol.5, p.71(3); R.M. Le Régiment de Carignan, p.101; DBAQ, t4, p.271; Langlois, p.454; Pistard;Recensement 1681 en Nouvelle-France, compilé par Jean-Guy Sénécal (senecal@gel.ulaval.ca ; ) 
Charton, 1ère arrivante. Fille du Roy. Jeanne 1667 sur le navire Le St-Louis de Dieppe. (I1912)
 
407 PRDH: 1522 Archambault, Françoise (I476)
 
408 PRDH: 1525 Courtemanche Jolicoeur, Anne (I3157)
 
409 PRDH: 152520 Rivet, Joseph (I2865)
 
410 PRDH: 152924

Parrain: Pierre Lepage
Marraine: Catherine Godefroy 
Trudelle, Catherine (Perrine Louise) (I2998)
 
411 PRDH: 153923 Bazinai (Bazinet), Philippe (I2997)
 
412 PRDH: 154262 Monet (Boismenu), Marie Véronique (I2688)
 
413 PRDH: 15436 Jahan Lachaussée (Han), Nicolas (I1685)
 
414 PRDH: 154489

Parrain: François Brunet
Marraine: Marie Mezerey

Le mariage était un mariage double avec sa soeur Marie-Reine et Bonaventur Rousseau St-Jean (sur le même certificat que celui de François Marie et Geneviève Vanier) 
Brunet dit Belhumeur, François Marie (I1992)
 
415 PRDH: 154490

Parrain: Jean-Baptiste Blondeau
Marraine: Geneviève Anger 
Vanier, Geneviève (I1993)
 
416 PRDH: 15549 Fafard, Jeanne (I1764)
 
417 PRDH: 155498

Parrain: Pierre Petit
Marraine: Agathe Laplante 
Defond, Pierre (I3486)
 
418 PRDH: 155499 Pomminville (Breau), Félicité (I3487)
 
419 PRDH: 156033

Parrain: Nicolas Bellanger
Marraine: Marie Josephe Delorme 
Payant (St-Onge), Nicolas (I4057)
 
420 PRDH: 156572

Résidence: Côte St-Michel

Parrain: Jean-François Turcot (oncle paternel)
Marraine: Agnès Coron (grand-mère maternelle) 
Turcot, Jean-Louis (I681)
 
421 PRDH: 156731 Bousquet, Louise Amable (I2958)
 
422 PRDH: 15679

http://www.fichierorigine.com/recherche?numero=250030 :
HAUVIN / LAFORTUNE, Marin 250030
Statut Marié
Date de baptême 16-03-1625
Lieu d'origine St-Mard-de-Réno (St-Médard) (Orne) 61418
Parents Nicolas CHAUVIN et Catherine Piedgare
Première mention au pays 1648
Occupation à l'arrivée Migrant, engagé de Noël Juchereau (ct 08-03-1648)
Date de mariage Vers 1649
Lieu du mariage Trois-Rivières
Conjoint Gillette Banne
Décès ou inhumation Trois-Rivières, avant le 07-06-1651
Remarques IIl est né au hameau "Le Grand Mesnil", commune de St-Mard-de-Réno.
Identification* DGFQ, p. 241
Chercheur(s) Jean-François Paboul
Copie d'acte AD-61 numérisé
Dossier d'archives numérisé
Date de modification 2016-09-08


http://www.perche-quebec.com/files/perche/individus/chauvin-marin.htm :
Marin Chauvin est baptisé le 16 mars 1625 en l'église Saint-Médard de Saint-Mard-de-Réno, une commune du Perche située dans le département de l'Orne en région Normandie (France). Il est le fils de Nicolas Chauvin et de Catherine Piedgare. Ce manoeuvre demeurant au lieu-dit ± Le Grand Mesnil à Saint-Mard-de-Réno est âgé de 23 ans quand il signe, le 8 mars 1648, devant Me Choiseau notaire de Tourouvre, un contrat d'engagement qui le lie pour trois ans à Noël Juchereau du Chastellier moyennant 40 livres par an dont 10 livres d'avance.

Parti de La Rochelle, Marin Chauvin débarque en 1648 en Nouvelle-France. Il épouse vers 1649 la normande Marie Gillette Baune (ou Banne), fille de Marin Baune et Isabelle Boire du bourg d'Argences (Calvados).

Le couple n'a eu qu'un seul enfant, Marie, baptisée à Trois-Rivières le 8 septembre 1650. Agée d'à peine 14 ans, Marie se mariera le 25 novembre 1664 à Trois-Rivières avec Rolin Langlois qui mourra quelques mois après son mariage en avril 1665. Devenue veuve, Marie Chauvin épouse en secondes noces le rouennais Jean Denoyon le 20 juillet de la même année toujours à Trois-Rivières.

Marin Chauvin meurt très jeune, peu de temps après son mariage; toutefois, on ignore la date exacte de sa mort.

Sa veuve Gillette Baune se remarie le 27 juillet 1653 avec le vendéen Jacques Bertault. De leur union naissent six enfants: Jacques, Marguerite, Suzanne, Elisabeth (Isabelle), Jeanne et Nicolas. La vie du couple bascule le 12 août 1671 à Trois-Rivières lorsque leur fille Elisabeth se marie à Julien La Touche, soldat du régiment Carignan-Salières. Très vite, la jeune épouse qui est seulement âgée de 12 ans est victime de violences de la part de son mari paresseux, jaloux et alcoolique. Jacques Bertault et sa femme tentent à plusieurs reprises de sortir leur fille de cette situation mais échouent à chaque fois. Ils arrivent à la conclusion que seule la mort de leur gendre pourra délivrer leur fille de ce monstre. Une première tentative d'empoissonnement par une plante mortelle échoue le dimanche 15 mai 1672. Deux jours plus tard, le couple se rend chez Jacques La Touche; une rixe éclate entre Gillette et son gendre. Gillette saisit une houe et frappe Jacques La Touche à la tête. Entendant les cris, Jacques Bertault intervient et porte un coup fatal à son gendre sous les yeux d'Elisabeth. Il est arrêté le jour même. Sa femme et sa fille fuient dans la forêt; ils seront arrêtés le 21 mai.

Les trois prisonniers sont envoyés à Québec et la vérité éclate. Le 8 juin 1672, le verdict tombe; tous les trois sont condamnés à mort pour l'assasinat de Julien la Touche. Le lendemain, ils font appel de la sentence de mort devant le conseil souverain mais cet appel est rejeté. La veuve Elisabeth (Isabelle) Bertault est graciée en raison de son très jeune âge. Elle est néanmoins contrainte d'assister à l'exécution de ses parents et de payer une amende de 60 livres. Le 9 juin 1672 à quatre heures de l'après-midi, Jacques Bertault et Gillette Baune sont pendus sous les yeux de leur fille. Gillette Baune est inhumée le jour même à Québec.

sources
• Au Perche des Canadiens Français, Pays d'accueil Perche, juillet 1991, 88p.
• fiche de Marin Chauvin du PREFEN
• fiche de Jacques Bertault du PREFEN

http://naviresnouvellefrance.net/html/vaisseaux2/engages/engagesChapChau.html#chauvinmarin :
(…), de Mesny, paroisse St-Mard de Réno, canton Tourouvre, ar. Mortagne, Perche (Orne); d avant 07-06-1651 Trois-Rivières; manœuvre, engagé 08-03-1648 Tourouvre pour 3 ans à 40L par an à JUCHEREAU Des Chastelets (liste Montagne); d’après Trudel : domestique de GODEFROY de Normanville en avril 1652, pris et tué par les Iroquois; ne sait pas signer; m vers 1649 Trois-Rivières avec Gillette BANNE; famille établie à Trois-Rivières; 1 enfant. (CI : 196, 197; DGFQ : 241) 
Chauvin dit Lafortune, 1er arrivant Marin 1648. Navire inconnu. (I1971)
 
423 PRDH: 15680

Parrain: Thomas Godefroy
Marraine: Marie du Hérisson


Il s'agit de son 2e mariage (le 20 juillet 1665)
Le premier fut avec Rolin Langlois (PRDH : 45147) le 25 novembre 1664 
Chauvin, Marie (I1946)
 
424 PRDH: 157739 Monet (Boismenu), Marie Anne (I2692)
 
425 PRDH: 15806

https://www.fichierorigine.com/recherche?numero=240877 :

CHEFDEVILLE, Marie 240877
Statut Mariée
Date de baptême 05-06-1631
Lieu d'origine Villers-sous-St-Leu (St-Denis) (Oise) 60686
Lieu actuel Villers-sous-St-Leu
Parents Jean et Marguerite Gesseaume
Première mention au pays 1650
Occupation à l'arrivée Migrante
Date de mariage 07-01-1654
Lieu du mariage Montréal (Notre-Dame)
Conjoint André Dumets
Décès ou inhumation Montréal, 23-11-1708
Remarques En 1654, Marie Chetville (Jean et Marguerite Jesiovun), de Villars (60). Les actes suivants sont à Villers-sous-St-Leu (St-Denis). Ses parents se sont mariés le 25-11-1618. Deux frères et cinq sœurs : Pierrette, b. 26-02-1621; Marie-1, b. 20-12-1622; Jean, b. 00-04-1624; Madeleine, b. 23-06-1626, m. 24-07-1646 à Jean Pinson; Élisabeth, b. 25-03-1628; Nicolas, b. 04-09-1629 et Françoise, b. 00-11-1635.
Identification* DGFQ, p. 325 ; DGFC, vol. 1, p. 212
Chercheur(s) Jean-François Paboul et IFGH ; Roger LeBlanc
Date de modification 2017-02-07


http://genealogie.quebec/info/index.php?no=8491 :

Marie Chefdeville 1 (1631 - 1708)
# 8491 (Ajouter une note)

Elle est aussi connue sous le nom de Marie Chédeville 2, 3. Elle est aussi connue sous le nom de Marie Chedville 4, 5. Elle est aussi connue sous le nom de Marie Chefville 6. Elle est aussi connue sous le nom de Marie Chetville 6.

Elle est la fille de Jean Chedville 1, 5 et Marguerite Jussiaume 1, 5.

Elle est baptisée le 5 juin 1631 à Saint-Denis, Villers-Sous-Saint-Leu, Senlis, Oise, France 1, 10, 7, 8, 9. Elle épouse André Dumets fils de Barbe Mauger et Jean Dumets le 7 janvier 1654 à Notre-Dame, Montréal en présence de Pierre Gadois l'ainé, Sieur Paul De Chomedey de Maisonneuve et Sieur Lambert Closse 2, 3, 4, 5, 6. Elle décède le 23 novembre 1708 à Notre-Dame, Montréal 6. Elle est inhumée le 23 novembre 1708 à Montréal.

Liste de ses enfants connus:

1. Catherine Dumets (1654 - 1654) 5 (de André Dumets)
+ 2. Marie Dumets (1655 - 1687) 3, 4, 5 (de André Dumets)
+ 3. Nicolas Demers (1657 - 1723) 3, 4, 5 (de André Dumets)
+ 4. André Demers dit Dumets (1659 - ) 2, 3, 4, 5 (de André Dumets)
+ 5. Jean-Baptiste Demers (1661 - 1690) 3, 4, 5 (de André Dumets)
+ 6. Michel Demers (1663 - 1687) 2, 3, 4, 5 (de André Dumets)
+ 7. Barbe Dumets (1665 - 1699) 3, 4, 5 (de André Dumets)
+ 8. Charles Demers dit Dessermons (1667 - 1749) 2, 5 (de André Dumets)
+ 9. Marie Dumets (1669 - ) 2, 5 (de André Dumets)
+ 10. Robert Demers (1671 - 1741) 2, 5 (de André Dumets)
11. Paul Dumets (1673 - 1690) 2, 5 (de André Dumets)
+ 12. Martine Dumets (1675 - 1755) 2, 5 (de André Dumets)
Marie Chefdeville est le 17 juillet 1651 à Montréal, Île de Montréal, Québec, Canada. Barbe Dumets, Michel Demers, Jean-Baptiste Demers, André Demers dit Dumets, Nicolas Demers, Marie Dumets, Marie Chefdeville et André Dumets résident à Montréal en 1666 4. Tècle Cornelius Aubry, Simon Magnon, Barbe Dumets, Michel Demers, Jean-Baptiste Demers, André Demers dit Dumets, Nicolas Demers, Marie Dumets, Marie Chefdeville et André Dumets résident sur l' ile de Montréal, Québec en 1667 3. Martine Dumets, Paul Dumets, Robert Demers, Marie Dumets, Charles Demers dit Dessermons, Michel Demers, André Demers dit Dumets, Marie Chefdeville et André Dumets résident à Montréal en 1681 2.

Elle est présente lors du mariage de Marguerite Guitaut et Joseph Demers célébré par Père Vincent Bigot le 25 octobre 1682 à Laprairie, Montérégie, Québec 11, 12, 6. 
Chefdeville, 1ère arrivante Marie Vers 1650 (I3690)
 
426 PRDH: 15807 Chevalier, Jean (I3739)
 
427 PRDH: 15808 Leureux, Madeleine (I3740)
 
428 PRDH: 15809 Chevalier (Chevallier), 1er arrivant Joseph (I3709)
 
429 PRDH: 158202

Origine Acadienne. Voir: http://cyberacadie.com/cyberacadie.com/index11a3.html?/deracinement_histoire/Eparpillement-des-Acadiens-1755-1761.html

Il s'agit de son 2e mariage

Son 1er mariage a été avec Marie Tibeaut ou Marie-Anne Thibodeau (PRDH: 161269). Ils ont eu une enfant, Élisabeth (ou Isabelle) née le 25 septembre 1757 et décédée le 21 janvier 1759. Marie-Anne est décédée le 9 janvier 1759.

https://www.nosorigines.qc.ca/GenealogieQuebec.aspx?genealogie=Pitre_Jean-Baptiste&pid=97690:

ID No: 97690
Prénom: Jean-Baptiste
Nom: Pitre
Sexe: M
Occupation:
Naissance: 1734 vers
Paroisse/ville: Chipoudy, Acadie
Pays: Canada
Décès: 15 mars 1805 - âge: 71
Paroisse/ville: Chateauguay
Pays: Canada
Information, autres enfants, notes, etc.
m 1761 et filiation selon PRDH
En 1761 veuf de Marie-Anne Thibodeau - mariage vers 1755 en Acadie. PRDH ne connait pas les parents de Marie-Anne Thibodeau. Il y a au moins 3 documents à Québec
décès Théotiste le 3 novembre 1757
Naissance Isabelle le 25 septembre 1757 et son décès le 21 janvier 1759
Sa femme Anne Thibodeau meurt le 9 janvier 1759 à Québec, âgée de 24 ans 
Pitre dit Lajambe, Jean-Baptiste (I929)
 
430 PRDH: 15828 Chevalier (Chevallier), Jean (I3744)
 
431 PRDH: 15858

Parrain: Louis Gueretin
Marraine: Marie Arnaud 
Chevalier, Marie (Françoise) (I3679)
 
432 PRDH: 159437 Monet (Boismenu), Marie Victoire (I2693)
 
433 PRDH: 159696 Duquet, Angélique (I4338)
 
434 PRDH: 160035 Fournier, Nicolas (I1424)
 
435 PRDH: 160036 Urbin, Claudette (I1425)
 
436 PRDH: 160037 Fournier, Augustin dit Lagrenade (I1349)
 
437 PRDH: 160038 Demers, Thérèse (I1350)
 
438 PRDH: 160378 Jacques, Louis (I849)
 
439 PRDH: 160445

Parrain: Jean-Baptiste Gaud
Marraine: Marie Couillard 
Duquet, Jean-Baptiste (I176)
 
440 PRDH: 160446

Parrain: Charles Sénéchal
Marraine: Marie-Louise Milot 
Laberge, Marie (I177)
 
441 PRDH: 16054

http://memoireduquebec.com/wiki/index.php?title=Daoust_%28Guillaume%29 :

Chantre né à Sisonne (Aisne, Picardie, France).
S'établit à Lachine, puis à Sainte-Anne-de-Bellevue.
Père de la lignée Daoust/Lalonde d'Amérique.
Épouse Marie-Madeleine Lalonde à Lachine en 1686 ; de cette union sont issus Guillaume Daoust (marié à Élisabeth Pilon), Anne Daoust (mariée à Pierre Pilon), Charles Daoust (marié à Marie-Angélique Sauvé), Marie-Madeleine Daoust (mariée à Thomas Pilon) et Marie-Josèphe Daoust (mariée à Mathieu Pilon).
Décès en 1729 à Sainte-Anne-de-Bellevue.

Crédits -

Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983) 
Daoust, 1er arrivant Guillaume (I3394)
 
442 PRDH: 16055

https://www.wikitree.com/wiki/Lalonde-65 :

Born about 1672 in Canada , Nouvelle-Francemap
ANCESTORS ancestors
Daughter of Jean (Lalonde) Lalonde dit Lespérance and Marie Barbant
Sister of Jean Lalonde, Jean Baptiste Lalonde, Jean De LaLonde and Guillaume Lalonde
Wife of Guillaume (Daoust) D'Aoust — married 18 Feb 1686 in Saints-Anges, Lachine, Canada,Nouvelle-Francemap
DESCENDANTS descendants
Mother of Marie D'Aoust, Guillaume Jean Daoust, Augustin D'Aoust, Marie-Anne-Jeanne D'Aoust, Charles D'Aoust, Marie-Madeleine Daoust, Marie Josephte D'Aoust, Alexis François D'Aoust and Louis D'Aoust
Died 1 Jan 1761 in Sainte-Anne-de-Bellevue, Canada, Nouvelle-Francemap
Profile manager: Theresa Carrier-Torrealba private message [send private message]
Profile last modified 14 Feb 2019 | Created 9 May 2011
This page has been accessed 1,542 times.
Drapeau identifiant les profils du Canada, Nouvelle-France
Marie Madeleine Lalonde lived
in Canada, Nouvelle-France.
Contents
[hide]
1 Biography
1.1 Death
1.2 Marriage
2 Sources
Biography
Marie Madeleine Lalonde was born about 1672 to Jean Lalonde and Marie Barbant. She was the only daughter and one out of the four children that would live to adulthood. The exact place and date of birth is unknown, her parents were first established in Sorel where their first child is born and baptized. Her brother Jean Baptiste, born in 1675, was baptized in Montréal (ND)[1]

Recensement 1681 Census: Fief Verdun

Jean Delalonde 40 ; Marie Raban (Barbary), sa femme, 42 ; enfants : Madelaine 9, Jean Baptiste 6, Jean 3 ; Georges, domestique, 16 ; 1 fusil ; 4 bêtes à cornes ; 12 arpents en valeur.[2]
Contrat de mariage de Guillaume Daoust de la côte St-Louis, fils de Nicolas Daoust et de Jeanne Aubert, de Vissonne, évêché de Laon en Picardie; et Marie Madeleine De Lalonde dit Lespérance, fille de Jean De Lalonde dit Lespérance et Marie Barbary de la côte St-Pierre île de Montréal (6 février 1686). Notaire Pierre Cabazié [3]

On February 18, 1686 she married Guillaume Daoust in Lachine (Sts-Anges)[4]. She was about 14 and he was about 40. Their union would produce nine children: Marie (who died at 8 years of age), Guillaume (m. Marie Elisabeth Isabelle Pilon), Augustin, Marie Anne Jeanne (m. Pierre Pilon), Charles (m. Marie Angelique Sauve Laplante), Marie Madeleine (m. Thomas Pilon), Marie Josephe (m. Mathieu Pilon), Alexis Francois (died at 10 years of age), Louis (m. Marie Renee Marguerite Migue Latrimouille Millet Miquet).

Marie died on January 1, 1761, at age 87 years (per burial record), and was buried on January 3, in St. Anne de Bellevue. Her husband died on March 8, 1729 and is also buried at St. Anne de Bellevue.[5].


Death
Date: 01 JAN 1761
Place: Ste-Anne-de-Bellevue du Bout de l'île,
Marriage
Date: 18 FEB 1686
Place: Lachine,

History of Lalonde Family from Genealogical Dictionary of Canadian Families Genealogical Dictionary of Families of Quebec:

Our family origin of the Archdiocese of Rouen in Normandy France. Our first ancestor, Jean, lived in Baie D'Urfe when he was killed by the Iroquois in 1687. Jean had two boys who lived old enough to marry, Jean-Baptiste and Guillaume. Over these families grew, until they needed to find new land. Jean-Baptiste, the eldest, remained in Baie D'Urfé while Guillaume and his family moved to the other side of the lake to Island Perrot. A few years later, Guillaume and his family moved to the Cedars, in the Soulanges area. This is a small town just west of the island Perrot on the shores of Lake St. Francis. The family branch of John the Baptist remained mainly in Baie D'Urfé while the descendants of Guillaume helped populate the St.Joseph Parish of Soulanges. Some are descendants of Jean-Baptiste also found it years later. From 1727 until some time after the mid 1800s, the Lalondes remained in this region and this is where most descendants of Guillaume will find their ancestors. Those descendant of Jean-Baptiste can find some ancestors there, but most will be found in Baie D'Urfé or other parishes of the island of Montreal. It is rooted our current family down. The Lalondes of Normandy at Soulanges. Let's see how the Lalonde family is changing in New France. Our roots are deep in Quebec and New France. For over 300 years the Lalondes batis have their homes here. The Lalonde origin of the Diocese of Rouen, in Normandy, France. Jean, the first Lalonde in New France, was from Havre and his wife Marie Barban, a daughter of the king, came from the nearby parish of St.Rémi Dieppe. If you trace all your ancestors as the maternal side than the paternal side, you will find originant ancestors of several regions of France and certain locations in New England, England and Scotland. The Lalondes have lived continuously in New France and Quebec since August 1665. It was then that Jean Lalonde, son of François-Philippe Lalonde and Jeanne Duval of Le Havre, Rouen Normandy arrived in New France. He was a soldier in the company of Sorel-Salt Carignan Regiment and arrived in New France on board the ship Aigle D'Or or St.Simeon. Sorel company was among the soldiers who arrived in Quebec in the third week of August 1665. Before that, the fur trade with the Indians was interrupted because of looting by Indian and profits paid to the Royal Treasury declined somewhat . Colbert, the Prime Minister of King Louis XIV obtained the approval of the king to send the army in New France to stabilize the situation and thereby improve decision-profit. The regiment remained in New France for three years. In 1668, they were recalled in France. However, all were offered the chance to remain in New France, and those who did found themselves awarded a grant of 50 pounds, a huge sum for a soldier of that time, and the value of a year of support. More than 400 of the regiments accepted the offer, which added a lot to the permanent population of New France. John was one of those who accepted this offer and remained in New France. He currently has started making plans last year. On November 4, 1667, he maried Herrubert Françoise, daughter of King living in Pointe aux Trembles (Neuville today, near Quebec City). However, the marriage was annulled. Jean was not sorry for his quest for a bride and September 27, 1669, he signed a marriage contract with Marie Poire the Lordship Autray. This contract was also canceled. Jean tried again October 13, 1669; this time with Pierrette Vaillant, a daughter of the King of Paris. But again, this union did not work and was canceled. Finally November 14, 1669 in Sorel, before the notary Antoine Adhemar, he marries Marie Brabant, a daughter of the King of St Rémi native of Dieppe in Rouen in Normandy. She was the daughter of Alexander and Marie Barbant LeNoble. She also brought with her ??a dowry of 200 pounds. The Lalondes lived in the Lordship Autray where John worked since 1668. On October 22, 1669, just before her marriage to Mary, John got a lot of land in the Lordship Autray . This lordship is located Lanoraie on the shore of the St. Lawrence River just east of Montreal and across from Sorel. On January 15, 1671 was born their first child, Jean. He died at a young age, but the date is not documented. The following year, their daughter Marie Madeleine was born. John maintenenat with a growing family, sold his land Autray and rents a farm in Ile Perrot July 13, 1674. He worked for François Perrot but this agreement does not work not very good. François Perrot trade illegally in the fur trade with the Indians in their giving alcohol (brandy) in exchange for their furs. Jean does not want to participate in this kind of activity and leaves the island Perrot then moved with Jean Gervaise Ville-Marie. A second son, Jean-Baptiste, was born October 10, 1675. With another child on the way, Jean decides to move back to the West Island of Montreal. December 10, 1678, he received a grant of 120 acres of land in Baie D'Urfé. February 12, 1679, a third son, John, was born. He died on February 3, 1682. At that time, John and Mary have two surviving children, Madeleine 9 years and Jean-Baptiste 3 years. John sold his land in Baie d'Urfé and receives a new license Oct. 26, 1682 Sulpicians, 120 acres .. This new land Baie D'Urfé is located in Pointe St. Louis, near the land reserved for the church of the new parish. This land now covers Pointe Caron to the tracks of the railroad. It found today in Baie D'Urfé, Westchester streets, Warwick, Cornwall, Victoria and Surrey therethrough. The Dorset Street runs through the middle; at the edge of the water, the Baie D'Urfé Yacht Club occupies that place. In 1682, the region is a mission of the paroissse of Lachine. Jean is the first churchwarden of the parish and as there is no church, his home serves on the Lachine visitor priest for Sunday Mass. August 21, 1684, William was born. Baptism certificate to Lachine St. Guardian Angels says he was born at the stroke of midnight. Jean DELALONDE is a church warden of the mission of the End of the island that is associated with the parish of Lachine. The Mission will become the parish of St. Louis of the End of the Island. Sponsors are Sieur Guillaume D'Aoust and Mary Magdalene of Ande, William's sister. The Lalondes now have three children; Madeleine, 14; John the Baptist, 8 and William. In 1685, the parish of SAt.Louis the top of the island is open. La Baie D'Urfé region is the most westerly point where a colony is established in New France and is most vulnerable. September 30, 1687, a tragedy happens. Jean and four others working in the fields near their homes are attacked and killed by the Indians ^. This began a period of uncertainty in New France. The victims are buried just below to St.Louis and residents leave the place and close the parish. Mary was a widow with two boys to be filled, Jean Baptiste 12 and Guillaume 3 years. Madeleine had married Guillaume Daoust, who owned the farm next door, the previous year. 1672 Birth of Mary Magdalene. The baptismal records did not indicate the exact date. February 18, 1686, she married Guillaume Daoust and records indicate that it is 14 years-old. Guillaume Daoust is the son of Nicolas Daoust and Jeanne Aubert. Marie Madeleine Lalonde, Daughter of Jean Lalonde, wife of Guillaume Daoust was unable to sign his name when required ..

Sources
Genealogical Dictionary of Canadian Families Genealogical Dictionary of Families of Quebec, Cyprien Tanguay
? Quebec, Vital and Church Records (Drouin Collection), 1621-1997 - Drouin IGD
? Wikisource Recensement 1681 Census selon Benjamin Sulte
? BanQ Notarial acts index Vol X pg 15
? Marriage IGD - Drouin (membership)
? http://www.genealogie..ca/Membership/fr/PRDH/Famille/3063/ PRDH (Programme de Recherche en Démographie Historique) Université de Montréal
Fromyourfolks.com listing of parish marriages in Quebec, Canada
A genealogical dictionary of families, 1621-1799 Quebec and French-Canada (http://www.genealogy.umontreal.ca/en/LaBaseDeDonnees#Dictionnaire)

Marie Madeleine Lalonde (Individual # 16055) (http://www.genealogy.umontreal.ca/Membership/en/PRDH/Individu/16055 : accessed 26 APR 2015).

Family of Guillaume Daoust and Marie Madeleine Lalonde (Couple #5668) (http://www.genealogy.umontreal.ca/Membership/en/PRDH/Famille/5668 : accessed 26 APR 2015)

Burial St. Anne de Bellevue; Marie Madeleine Lalonde (# 276865 Image Drouin) (http://www.genealogy.umontreal.ca/Membership/en/PRDH/Acte/276865 : accessed 26 APR 2015)

Location on Map of Parish Ste-Anne-de-Bellevue (http://www.genealogy.umontreal.ca/en/Carte/2302 : accessed 26 APR 2015).

Find A Grave Memorial# 121629208 (http://www.findagrave.com/cgi-bin/fg.cgi?page=gr&GRid=121629208 : accessed 25May 2015).

http://www.nosorigines.qc.ca/GenealogieQuebec.aspx?genealogy=Lalonde_Marie-Madeleine&pid=5141&lng=en 
Lalonde (De Lalonde), Marie Madeleine (I3395)
 
443 PRDH: 16056 Daoust, Marie (I3420)
 
444 PRDH: 16057

Parrain: Jean-Baptiste DeLalonde
Marraine: Catherine Godin

http://daoust53.homestead.com/GuillaumeDaoustsonfr.html :

Guillaume Daoust, fils de Guillaume et Marie-Madeleine de Lalonde est né à Lachine le 30 octobre 1694. Il est leur premier fils, deuxième enfant. Leur premier enfant prénommé Marie est morte en 1699 à l'âge de huit ans et deux mois. Guillaume a vécu ses premières années à Lachine. Sa famille a déménagé à Pointe-aux-Trembles (est de l'Ile de Montréal) du 28 avril 1696 au 15 novembre 1699 selon les régistres, probablement dû aux attaques constantes des Iroquois. Plus tard, ils sont retournés à Lachine et ensuite à Sainte-Anne-du-Bout-de-l'île (maintenant dénommé Sainte-Anne-de-Bellevue). Le 7 janvier 1715, âgé de 21 ans, il s'est marié à Elisabeth Pilon, fille d'Antoine Pilon et Marie Anne Brunet de la paroisse de St. Joachim de Pointe Claire. Les parents d'Elisabeth possèdaient une terre près de la pointe. Ils ont donné une partie de leur terre afin de construire l'église et le presbytère. A ce jour, on retrouve leur maison au vieux village de Pointe Claire sur le boulevard Lakeshore.

Les Daoust étaient très proches des Pilon. Anne Daoust, soeur de Guillaume a marié Pierre Pilon le même jour par un mariage double. Marie-Josephe Daoust a épousé Mathieu Pilon le 28 février 1724 et Marie-Madeleine Daoust s'est mariée à Thomas Pilon le 24 janvier 1725; Marie-Josephe et Mathieu qui ont hérité de la maison des Pilon y ont résidé toute leurs vie. Leurs descendants y ont également vécus jusqu'au début des années 1800.

La vie matrimoniale de Guillaume et "Isabelle" s'est passé près du Lac St. Louis dans la paroisse de Pointe Claire. Le 30 janvier 1914, année avant son mariage, Guillaume a obtenu une concession de terre sur la côte St. Louis. Son père l'acheta pour lui car il était mineur. Quelques années plus tard (le 22 décembre 1730), il a obtenu une autre concession de terre à proximité. Ses soeurs y demeuraient tout près. Son frère, Charles, y résidait toût près, soit à l'Ile Perrot. Son frère cadet, Louis avait des terres à Ste Anne et à l'Ile Perrot. Guillaume était propriétaire de deux lots adjacents au bord du lac portant les numeros 125 et 126. Aujourd'hui, la rue Brentwood comprend ses deux lots. Leurs voisins au lot 124 était Pierre Pilon et Anne Daoust. En 1735, Guillaume a acheté une terre sur la côte St. Charles (maintenant le boulevard St. Charles). En 1986, les Daoust y habitent toujours.
Guillaume Daoust et Elisabeth Pilon étaient les parents de sept garcons et cinq filles.
Guillaume - 14 octobre 1715 Ste Anne de Bellevue
Marie-Elisabeth - 7 septembre 1717 Ste Anne de Bellevue
Jean-Baptiste - 3 fevrier 1719 Pointe Claire
Marie-Charlotte - 17 mars 1721 Pointe Claire
Augustin - 8 aout 1722 Pointe Claire
Joseph-Marie - 24 mars 1724 Pointe Claire
Francois-Guillaume - 29 mars 1726 Pointe Claire
Marie-Josephte - 23 janvier 1728 Pointe Claire
Marie-Louise - 11 novembre 1730 Pointe Claire
Claude-Amable - 18 juillet 1734 Pointe Claire
Rose - 28 novembre 1735 Pointe Claire
Claude - 25 avril 1739 Pointe Claire

Le 21 mars 1759, ils se sont présentés devant le notaire Thomas Vuatier. Ils désiraient donner le lot 123 situé près de la terre du défunt Pierre Pilon à leur fils cadet prénommé Claude. Telle la coutume de l'époque, ils offraient cette terre en héritage à leur fils qui devait leur permettre de continuer à vivre sur la terre en partageant leur maison et les produits du jardin. Ceci afin de leur garantir une bonne retraite car ils étaient âgées d'une soixantaine d'années.
Elizabeth est décédée le 29 octobre 1766 à l'âge de 70 ans. Quant à Guillaume, il est mort le 19 janvier 1784 à l'âge vénerable de 89 ans. 
Daoust, Guillaume (I3380)
 
445 PRDH: 16059

Mariage avec Pierre Pilon, fils de Antoine Pilon (PRDH: 59965) et Marie Baune (PRDH: 10106) le même jour ( 7 janvier 1715) que celui de son frère Guillaume (PRDH: 16057) . Sur le même acte de mariage. 
Daoust, Anne (I3422)
 
446 PRDH: 160622 Daoust, Claude Amable (I3410)
 
447 PRDH: 16063 Pilon, Élisabeth (I3391)
 
448 PRDH: 160728 Primot, Joachim (I974)
 
449 PRDH: 160730

Il s'agit de son premier mariage. Madeleine Primaut est décédée en couche à 28 ans.

Il y a eu mariage double le 26 janvier 1761:

Madeleine Primaut a épousé Pierre Couillard et
Joachim Primaut (frère de Madeleine, PRDH: 160728) a épousé Véronique Couillard (Soeur de Pierre Couillard)


Le 8 août 1768, il épousait Françoise Braud (PRDH: 16595), parente au 3e degré, dispense accordée 
Couillard, Pierre (I939)
 
450 PRDH: 160731

Jumelle de Charlotte (PRDH: 90947)

Parrain: Paul Gsnier
Marraine: Marie Michelle Braud

Morte en couche le 24 août 1766 selon l'acte de décès. Pas de trace de l'enfant.

Il y a eu mariage double le 26 janvier 1761:

Madeleine Primaut a épousé Pierre Couillard et
Joachim Primaut (frère de Madeleine, PRDH: 160728) a épousé Véronique Couillard (Soeur de Pierre Couillard) 
Primot, Jumelle Madeleine (I940)
 
451 PRDH: 16121 Daoust, Nicolas (I3411)
 
452 PRDH: 16122 Aubert, Jeanne (I3412)
 
453 PRDH: 161268

Origine Acadienne

Il s'agit de son 2e mariage.
Son premier mariage a été avec Paul Doucette (PRDH: 161277)

Parrain: Paul Tériot
Marraine: Anne Tériot 
Suret, Marie-Anne (Marguerite) (I930)
 
454 PRDH: 161269 Thibodeau, Anne Marie (I3311)
 
455 PRDH: 161277 Doucette, Paul (I3314)
 
456 PRDH: 16164 Migneron dit Lajeunesse, Jean (I2904)
 
457 PRDH: 16168 Goulet, Pierre (I1564)
 
458 PRDH: 162609 Dalcours, Marie Josephe (I2369)
 
459 PRDH: 162763 Cadieux, Pierre (I2258)
 
460 PRDH: 162951 Goyet-Goguet, Ambroise (I767)
 
461 PRDH: 16300 Dubois, François (I3964)
 
462 PRDH: 16301 Salignac (Desalignat), Jeanne (I3965)
 
463 PRDH: 16302

https://www.fichierorigine.com/recherche?numero=015009 :

DUBOIS, Jean 015009
Statut Marié
Date de naissance Vers 1655
Lieu d'origine Turgon (St-Sixte) (Charente) 16389
Lieu actuel Turgon
Parents François DUBOIS et Jeanne Salignac
Première mention au pays 1688
Occupation à l'arrivée Taillandier
Date de mariage 22-11-1688
Lieu du mariage Québec (Notre-Dame)
Conjoint Anne Mailloux
Décès ou inhumation Québec, avant 04-01-1711
Remarques En 1688, Jean Dubois (f.François et Jeanne de Salignat) est en provenance de St-Sixte, commune de Turgon (16389). Sa sœur Jeanne Dubois est née et baptisée à Beaulieu-sur-Sonnette (Notre-Dame) le 06-03-1653.
Identification* DGFC, vol. 1, p. 204
Chercheur(s) Lise Dandonneau
Référence* DBAQ, vol. 1, p. 119
Date de modification 2019-02-20

http://genealogie.quebec/info/index.php?no=8317 :

Jean Dubois 1 (1635 - 1711)
# 8317 (Ajouter une note)

Il est aussi connu sous le nom de Jean Du Bois 2.

Il est le fils de François Dubois 2 et Jeanne Salignac 2.

Il naît autour de 1635 à Saint-Sixte de Turgon, Confolens, Angoulême, France 3, 4, 5, 6. Anne Mailloux et Jean Dubois signent un contrat de mariage le 11 novembre 1688 par devant Gilles Rageot de Saint-Luc. Il épouse Anne Mailloux fille de Anne Delaunay et Pierre Mailloux le 22 novembre 1688 à Notre-Dame, Québec 7, 8. Il décède avant le 4 janvier 1711 1, 5.

Liste de ses enfants connus:

1. Antoine Du Bois ( - 1699) 2 (de Anne Mailloux)
2. Jean Du Bois (1689 - 1692) 2 (de Anne Mailloux)
3. Nicolas Du Bois (1690 - 1693) 2 (de Anne Mailloux)
+ 4. Élisabeth Dubois (1692 - 1740) 2 (de Anne Mailloux)
5. Jean-Baptiste Du Bois (1693 - ) 2 (de Anne Mailloux)
+ 6. Madeleine Dubois (1695 - ) 9 (de Anne Mailloux)
7. Marie-Madeleine Du Bois (1695 - 1698) 2 (de Anne Mailloux)
+ 8. Marie-Geneviève Dubois (1696 - 1724) 2 (de Anne Mailloux)
9. Catherine Du Bois (1698 - ) 2 (de Anne Mailloux)
+ 10. Marie-Josette Dubois (1699 - ) 2 (de Anne Mailloux)
11. Jean-Baptiste Du Bois (1700 - ) 2 (de Anne Mailloux)
Jean Dubois est taillandier 2. Jean Dubois est domestique en 1667 au pensionnariat des Ursulines, Québec, Québec, Québec, Canada 3. Jacques Crespeau, Jean Urban, René Grimaux, Pierre Prévost, Nicolas Desmarest, ???, Catherine Major, Magdelaine Pinguet, Soeur Agnès Duquet de la Nativité, Soeur Jeanne-Louise Godefroy de Saint-André, Soeur Marie Aganne de Sainte-Agnès, Soeur Marie de Villieu de Saint-André, Julien Bouttard, André Foucquet, Pierre Mouret, Marie Lagarenne, Anne-Catherine de Lauzon, Marie-Magdeleine de Lauzon, Soeur Marie Dodier de la Passion, Soeur Antoinette Mignon de Sainte-Marthe, Soeur Françoise Ouin de Sainte-Magdeleine, Soeur Catherine Lezeau de Sainte-Ursule, Soeur Anne Lefrançois de Saint-Laurent, Soeur Angélique Poisson de Saint-Jean-l'Évangéliste, Soeur Marie Bouttet de Saint-Augustin, Soeur Geneviève-Marie Bourdon de Saint-Joseph, Soeur Carlotte Barré de Saint-Ignace, Soeur Marie-Anne Lebouc de Notre-Dame, Soeur Cécile Richer de Sainte-Croix, Soeur Marguerite de Flécelles de Saint-Athanase, Mère Anne Le Bugle de Sainte-Claire, Mère Marie Guyard de l'Incarnation, Anne Baillargeon, Jeanne Dandonneau, Marie Lucas, Anne Aubert, Jean Dubois, Barbe Fortin dite Bellefontaine, Louise Paré, Marie Cloutier et Madame de la Peltrie résident au pensionnat des ursulines, les ursulines possédaient vingt-cinq bestiaux et quatre-vngt arpents de terre en valeur à Québec en 1667 3. Jean Dubois est confirmé le 31 mai 1667 à Québec, Capitale-Nationale, Québec. 
Dubois, 1er arrivant. Navire inconnu. Jean Vers 1688. (I3940)
 
464 PRDH: 1640 Hardy, René (I3896)
 
465 PRDH: 1641 Noget, Renée (I3897)
 
466 PRDH: 16415

Parrain: Le notaire Gilles Rageot
Marraine: Élisabeth Boucher

http://genealogie.quebec/info/index.php?no=8318 :

Anne Mailloux 1, 2 (1670 - )
# 8318 (Ajouter une note)

Elle est aussi connue sous le nom de Marie-Anne Maillou 3.

Elle est la fille de Pierre Mailloux 1, 4 et Anne Delaunay 1, 5.

Elle naît le 29 novembre 1670 à Québec, Capitale-Nationale, Québec, Canada 5, 6. Elle est baptisée le 30 novembre 1670 à paroisse Notre-Dame, Québec, Québec, Québec. Anne Mailloux et Jean Dubois signent un contrat de mariage le 11 novembre 1688 par devant Gilles Rageot de Saint-Luc. Elle épouse Jean Dubois fils de Jeanne Salignac et François Dubois le 22 novembre 1688 à Notre-Dame, Québec 7, 8. Elle épouse Noël Levasseur, fils de Jean Levasseur dit Lavigne et Marguerite Richard le premier janvier 1711 à Québec 4.

Liste de ses enfants connus:

1. Antoine Du Bois ( - 1699) 2 (de Jean Dubois)
2. Jean Du Bois (1689 - 1692) 2 (de Jean Dubois)
3. Nicolas Du Bois (1690 - 1693) 2 (de Jean Dubois)
+ 4. Élisabeth Dubois (1692 - 1740) 2 (de Jean Dubois)
5. Jean-Baptiste Du Bois (1693 - ) 2 (de Jean Dubois)
+ 6. Madeleine Dubois (1695 - ) (de Jean Dubois)
7. Marie-Madeleine Du Bois (1695 - 1698) 2 (de Jean Dubois)
+ 8. Marie-Geneviève Dubois (1696 - 1724) 2 (de Jean Dubois)
9. Catherine Du Bois (1698 - ) 2 (de Jean Dubois)
+ 10. Marie-Josette Dubois (1699 - ) 2 (de Jean Dubois)
11. Jean-Baptiste Du Bois (1700 - ) 2 (de Jean Dubois)
Pierre Maillou, Anne Mailloux, Jean Maillou, Nicolas Maillou, Joseph Maillou, Anne Delaunay et Pierre Mailloux résident à la basse ville, Québec en 1681 1. 
Maillou, Anne (I3941)
 
467 PRDH: 16416 Dubois, Jean (I3969)
 
468 PRDH: 16419 Dubois, Jean-Baptiste (I3972)
 
469 PRDH: 1642
https://www.fichierorigine.com/recherche?numero=242020 :

HARDY / HARDYE, Marie-Anne (b: Marie) 242020
Statut Mariée
Date de baptême 10-10-1633
Lieu d'origine Angers (La Trinité) (Maine-et-Loire) 49007
Lieu actuel Angers
Parents René HARDYE et Renée Mauget
Métier du père Maître orfèvre
Date de mariage des parents 00-06-1627
Lieu de mariage des parents Angers (49007)
Date du contrat de mariage 06-06-1627
Notaire Me Fronteau
Première mention au pays 1662
Occupation à l'arrivée Migrante
Date de mariage 23-10-1662
Lieu du mariage Montréal (Notre-Dame)
Conjoint Pierre Mallet
Décès ou inhumation Montréal, 02-01-1726
Remarques Son père a été baptisé à Angers (Ste-Croix) le 20-12-1589. Il épouse en premières noces, avant 1616, Catherine Fournier. Ses grands-parents Jean Hardye et Perrine Séjourné se sont mariés à Angers selon un contrat du 15-08-1585.
Identification* DGFQ, p. 758
Chercheur(s) Denis E. Amyot ; Roland-Yves Gagné ; Michèle Taillandier
Référence* MSGCF, vol. 54, p. 45-46 ; DGO, tome 1, p. 73
Copie d'acte AD-49 numérisé
Date de modification 2017-02-28

https://www.naviresnouvellefrance.net/html/page1662.html#page1662 :

Le 5 juin accoste à Québec le premier navire de l'année, le vaisseau du capitaine RAYMOND, de La Rochelle, partit de cette ville quinze jours après le premier navire et deux jours avant trois autres. Il repart le 15 août avec à bord de Mazé, secrétaire du Gouverneur.

Ce navire est soit l’Aigle Blanc ou l’Ange Blanc, de La Rochelle (ou de Flessingue) de 80 Tx. D’après Marcel Trudel les huit jeunes filles suivantes sont possiblement arrivées dans le navire de François PERON : Jeanne DELAUNAY, Élisabeth HAGUIN, Marie-Anne HARDY, Françoise HUBOUST, Geneviève MACRÉ, Madeleine MULLOYS de La Borde, Marie-Josèphe de THAVENET et Françoise VIGER.

https://www.naviresnouvellefrance.net/html/vaisseaux2/autrespassagers/autrespassagersHabHero.html#hardymarieanne :

(René, marchand et orfèvre et Renée NOGET), de La Trinité, v. et ar. Angers, Anjou (Maine-et-Loire); d Lachine s 02-01-1726 Montréal (94 ans); selon Trudel, 28 ans d’Anjou, arrivée en 1662 et possiblement embarquée dans le navire de PERRON, soit l’Aigle Blanc ou l’Ange Blanc, de La Rochelle; première mention : son ct m 09-07-1662 Basset); 32 ans aux rec. 66 et 67, 42 ans au rec. 81; sait signer; m 23-10-1662 Montréal (ct 09-07 Basset) avec Pierre MALLET; famille établie à Montréal; 6 enfants. (CI : 498; DGFQ : 758, 759)



http://www.migrations.fr/FILLE_A_MARIER/FILLEAMARIER.htm#H :

De la paroisse de La Trinité d'Angers
Fille de René, marchand et orfèvre et de Renée MOGET
Décès :
2 janvier 1726 à Lachine
MALLET Pierre
Cultivateur
B: 01.07.1629 à la paroisse St-Colomban de St-Coulomb 35
Fils de Jean et de Guillemette Ruelland
CM: 09.07.1662 notaire Basset
23/10/1662 Montréal
Balthazar-Annibal-Alexis FLOTTE DE LA FRÉDIÈRE est Major du Régiment de
Carignan commandé par son oncle le Colonel DE SALIÈRES et capitaine d'une
Compagnie qui porte son nom.
Il fait une tentative pour séduire Marie-Anne HARDY, épouse de Pierre MALET.
N'ayant plus de farine, Marie-Anne HARDY s'adresse à LA FRÉDIÈRE pour en
obtenir. Or, le meunier du moulin du fort a ordre de ne moudre que pour les
soldats.
Se montrant fort aimable et se servant de son autorité, LA FRÉDIÈRE oblige le
meunier à moudre du grain pour la jeune femme. En retour, il veut avoir ses
faveurs,ce qu'elle lui refuse. Il la poursuit jusque chez elle, mais son mari se trouve
à la maison et il doit renoncer à son projet. N'ayant pas obtenu les faveurs de
Marie-Anne, LA FRÉDIÈRE se venge à sa façon.
Quand le lendemain, Pierre MALET va chercher la farine au moulin, le meunier la
lui refuse selon l'ordre qu'il a reçu de LA FRÉDIÈRE.
Sources: http://montmaur.voila.net/frediere_balthazar_annibal_alexis_flotte.htm

Enfants:
Marie-Geneviève: 02.10.1663 Montréal S: 09.04.1703 Montréal
Marie-Anne: 20.02.1666 Montréal S: 22.05.1759 Montréal
René: 24.02.1668 Montréal S: 24.10.1716 Montréal
Jean: 17.04.1670 Montréal
Louis: 08.02.1673 Montréal S: 18.07.1717 Détroit, Michigan, États-Unis
Pierre: 16.02.1676 Montréal




https://www.wikitree.com/wiki/Hardy-2 :

Marie-Anne Hardy aka Mallet
Born 1634 in Angers, Maine-et-Loire, Francemap
ANCESTORS ancestors
Daughter of René Hardy and Renée (Noget) Mauget
[sibling(s) unknown]
Wife of Pierre Mallet — married 23 Oct 1662 in Montreal, Canada, Nouvelle-Francemap
DESCENDANTS descendants
Mother of Geneviève Mallet, Anne Marie Mallet, René Mallet, Louis Mallet and Pierre Mallet
Died 2 Jan 1726 in Montréal, Canada, Nouvelle-Francemap
Profile managers: Liz Shifflett private message [send private message] and Filles à Marier Project WikiTree private message [send private message]
Profile last modified 5 Aug 2019 | Created 4 Aug 2009
This page has been accessed 1,148 times.
Filles à marier
Marie-Anne Hardy est une des Filles à marier
Join: Filles à marier Project
Discuss: FILLES_A_MARIER
Contents
[hide]
1 Biographie
1.1 Notes
1.2 Children of Marie Anne Hardy and Pierre dit Malichon Mallet
2 Sources
Biographie

Marie-Anne Hardy a des origines françaises.
Flag of France
Marie-Anne Hardy migrated from France to New France.
Flag of New France
Drapeau identifiant les profils du Canada, Nouvelle-France
Marie-Anne Hardy a vécu
au Canada, Nouvelle-France.
Marie Anne Hardy (daughter of Rene Hardy and Renee Moget Mauget) was born October 10, 1633 in Angers, Anjou, Maine et Loire, France, and died January 02, 1726 in Lachine, Montreal, Canada. She married Pierre dit Malichon Mallet on October 23, 1662 in Montreal, Canada, son of Jean dit Malichon Mallet and Guillemette Ruellan. Their children included Geneviève Mallet, Anne Mallet, René Mallet, Louis Mallet, and Pierre Mallet.[1]

Notes
for Marie Anne Hardy:

Bapt. 10-10-1633 Angers (La Trinite) (Maine-et-Loire:49007)
Traveled to Canada from France as a "Filles a' Marier". These were women that left France in search of marriage in Canada.
Arrival or first appearance in a record after arrival in Canada (Montreal):
1662. Migrante Info from Denis E. Amyot, DGO, tome 1, p. 73

Burial: January 02, 1726, Montreal, Canada.
Marie Anne Hardy married Pierre dit Malichon Mallet:
Marriage: October 23, 1662, Montreal, Canada.
Children of Marie Anne Hardy and Pierre dit Malichon Mallet
following info appears to have been copied from somewhere, but where?

+Rene Mallet, b. February 24, 1668, Montreal, Canada, d. October 1716, Montreal, Canada.

Mariage entre Pierre Maillet et Marie Anne Hardye

Le jour 23me octobre 1662. A été solennisé le mariage de Pierre Maillet habitant de ce lieu fils de Jean Maillet et de Guillemette Ruellan de la paroisse Saint-Coulons diocèse de Des Auer, Marie Anne Hardye fille de René Hardye marchand maitre Orphée et de Renée Moget de la paroisse de La Trinité de la ville d’Anger. Le mariage fet et présence de Jaques Piot habitant, de Nicolas Doré habitant, Pierre Peras aussi habitant, amis du dit Maillet et de Mr. Zacharie Julien De Rounday soldat et plusieurs autres amis commun des parties. Le dit Pierre Malet et Pierre Beria ont déclaré ne savoir signer. Marie Anne Hardye, Jacques Picot, Nicolas Doré, P. Maillet, Gilbert Arebin, Rounday, G. Souart prêtre curé.[2] Transcrit par Givogue-4

StatutMariée, catholique Date de baptême10-10-1633 Lieu d'origineAngers (La Trinité) (Maine-et-Loire) 49007 ParentsRené HARDYE et Renée Mauget Métier du pèreMaître orfevre Lieu de mariage des parentsAngers (49007) Date du contrat de mariage06-06-1627 NotaireFronteau Première mention au pays1662 Occupation à l'arrivéeMigrante Date de mariage1662 ConjointPierre Mallet ou Malet AnnotationSon père a été baptisé à Angers (Ste-Croix) le 20-12-1589. Il épouse en première noces, avant 1616, Catherine Fournier. Ses grands-parents Jean Hardye et Perrine Séjourné se sont mariés à Angers par contrat du 15-08-1585.

Sources
? bio based on profile's datafield prior to April 27, 2017
? The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints, Paroisse Notre-Dame, Montréal, Québec Canada Image 136 https://familysearch.org/ark:/61903/3:1:3QS7-L9MB-DQN3?mode=g&i=135&wc=9RL3-HZS%3A16470801%2C23492102%2C27804603%3Fcc%3D1321742&cc=1321742
Migrations, Filles à Marier
online tree
Fichier Origine; Title: Fichier Origine; Author: compiled by Marcel Fournier, coordinator, revised and broadcasted by Denis Beauregard; Publication: http://www.fichierorigine.com/ 15 April 2004; Text: http://www.fichierorigine.com/
IGD Burial record
WikiTree profile Hardy-829 created through the import of MaryStamperMcKague2011-08-06_01.ged on Aug 7, 2011 by Masm x. See the Changes page for the details of edits by Masm and others 
Hardy, 1ère arrivante. Fille à marier Marie Anne 5 juin 1662 sur le navire L'Aigle Blanc ou L'Ange Blanc (I3877)
 
470 PRDH: 16423

Parrain: Joseph Maillou
Marraine: Louise Philippeau 
Dubois (Durbois), Marie Josephe (I3936)
 
471 PRDH: 16475 Robillard, Louise Catherine (I1605)
 
472 PRDH: 164761

A été baptisé sous le nom de Joseph Henot. Le no PRDH correspond.

Le couple a perdu deux enfants, Joseph-Marie et Marie-Josephe le même jour, le 20 mars 1777. L'acte de décès ne précise pas la cause des décès. 
Huneau (Henault), Pierre (I998)
 
473 PRDH: 164762 Daoust, Agathe (Amable) (I999)
 
474 PRDH: 165774 Coloide ou Collarde, Françoise (I3323)
 
475 PRDH: 165810

Parrain: Claude Cliche fils
Marraine: Marie Thérèse Cognac 
Cliche, Noel (I3928)
 
476 PRDH: 166191

Note: Le même numéro PRDH apparait sur la fiche Drouin du Mariage, même si le nom est Louaiseu ou Loiseau dans le certificat. Idem pour le baptême.

Parrain: Étienne Lecomte, tonnelier
Marraine: Marie Meneçon 
Noiseux (Louaiseu), Jean (I1347)
 
477 PRDH: 166192

Parrain: François Beauchamp
Marraine: Angélique Richaume 
Henaut Deschamps, Marie Angélique (I1348)
 
478 PRDH: 166378 Monet (Boismenu), Charles (I2695)
 
479 PRDH: 166381 Monet (Boismenu), Angélique Françoise (I2696)
 
480 PRDH: 16647

Tué par les Iroquois.

https://www.fichierorigine.com/recherche?numero=241131 :

DAUBIGEON / DOBIGEON, Julien 241131
Statut Marié
Date de naissance Vers 1620
Lieu d'origine Temple Mauperthuis, auj. Le Temple-de-Bretagne (Loire-Atlantique) 44203
Lieu actuel Clisson
Parents … et …
Première mention au pays 1653
Occupation à l'arrivée Défricheur et laboureur (ct Léger et Bruneau, Nantes, 30-04-1653)
Date de mariage 13-09-1646
Lieu du mariage Temple Mauperthuis, auj. Le Temple-de-Bretagne (St-Léonard) (Loire-Atlantique, 44203)
Conjoint Perrine Monier
Décès ou inhumation Montréal, 31-05-1655
Remarques En 1653, il est nommé Julien Daubigeon sur la liste des migrants de St-Nazaire. En 1646, leur acte de mariage est non filiatif. En 1658, sa veuve se remarie sous Perrine Le Meusnier. Deux filles sont baptisées à Temple Mauperthuis, auj. Le Temple-de-Bretagne (St-Léonard): Louise, 14-01-1648 et Jeanne, 21-07-1649.
Identification* DGFQ, p. 309 ; DGFC, vol. 1, p. 158
Chercheur(s) Marcel Fournier ; CGO ; Normand Bertrand
Dossier d'archives numérisé
Date de modification 2018-10-14


https://www.naviresnouvellefrance.net/html/vaisseaux2/engages/engagesCousDela.html#daubigeonjulien :

DAUBIGEON, Julien

(…), de Clisson, ar. et év. Nantes, Bretagne (Loire- Atlantique); d 31(tué par les Iroquois) et s 31-05-1655 Montréal; engagé en 1653 avec son épouse; avancée salariale de 153L pour le couple; embarqué dans le Saint- Nicolas; arrivé 16-11-1653 Montréal; première mention : sa fille n 25-11-1653 Montréal; achat d'une terre à Montréal (ct 31-05-1655 Closse); sait signer; m vers 1652 Clisson avec Perrine MEUNIER; famille établie à Montréal; 2 enfants. (AUGER-53 : 58, 59; CI : 287; DBBNF : 56; DGFQ : 309)

Le St-Nicolas
1653

Québec 
Dobigeon, 1er arrivant. Sur le navire Le Saint-Nicolas Julien 16 nov 1653. (I4124)
 
481 PRDH: 16648

https://www.fichierorigine.com/recherche?numero=242361 :

LE MEUSNIER / LE MUSNIER, Perrine 242361
Statut Mariée
Date de naissance Vers 1621
Lieu d'origine Temple Mauperthuis, auj. Le Temple-de-Bretagne (Loire-Atlantique) 44203
Lieu actuel Le Temple-de-Bretagne
Première mention au pays 1653
Occupation à l'arrivée Migrante arrivée avec son premier mari
Date de mariage Vers 1648
Lieu du mariage Temple Mauperthuis, auj. Le Temple-de-Bretagne
Conjoint Julien Daubigeon ou Dobigeon
Décès ou inhumation La Prairie, 26-03-1694
Remarques En 1653, son premier mari Julien Daubigeon est sur la liste des migrants de Saint-Nazaire. Leur fille Jeanne Dobigeon est baptisée le 21-07-1649 à Temple Mauperthuis, auj. Le Temple-de-Bretagne (St-Léonard) (44203).
Identification* DGFQ, p. 309
Chercheur(s) Marcel Fournier ; CGO
Date de modification 2013-12-09


https://www.naviresnouvellefrance.net/html/vaisseaux2/engages/engagesMesMi.html#meunierperrine :

MEUNIER, Perrine

(…), de ar. et év. Nantes, Bretagne (Loire-Atlantique); d 26 s 27-03-1694 Laprairie (80 ans); engagée 1653 avec son mari; avancée salariale de 180L pour le couple à St-Nazaire; embarquée dans le Saint-Nicolas; arrivée 16-11-1653 Montréal; accouche d'une fille neuf jours après son arrivée; 32 ans en 1653; 45 ans au rec. 66; 50 ans au rec. 81; ne sait pas signer; 1er m vers 1652 Clisson, ar. et év. Nantes, Bretagne (Loire-Atlantique avec Julien DAUBIGEON; famille établie à Montréal; 2 enfants; 2e m 17-10-1658 Montréal (ct 10 Basset) avec François ROINAY; famille établie à Montréal, puis Laprairie; 2 enfants. (AUGER-53 : 58, 59; CI : 287; DGFQ : 309, 1004)

Le Saint-Nicolas
1653

Québec 
Monier (Le Meusnier), 1ère arrivante. Sur le navire Le Saint-Nicolas Perrine 16 nov 1653. (I4129)
 
482 PRDH: 16649

Née 9 jours après l'arrivée de ses parents (sur le St-Nicolas).
Enterrée dans l'église de la Nativité (La Prairie) sous la lampe.

Parrain: Pierre Chomedey de Maisonneuve
Marraine: Jeanne Mance 
Dobigeon, 1ère arrivante. Navire Le St-Nicolas. Catherine 16 nov 1653 (I4108)
 
483 PRDH: 167217

Selon le dictionnaire des Acadiens (voir image), on peut supposer qu'il aurait d'abort été marié à Marie-Josèphe Blou (Belou) vers 1778 et de cette union serait née Elizabeth Hébert en 1779.

Par la suite, en 1842, il aurait épousé Marie-Anne Arsenault.

https://www.nosorigines.qc.ca/GenealogieQuebec.aspx?genealogie=Hebert_Francois&pid=97729:

ID No: 97729
Prénom: Francois
Nom: Hebert
Sexe: M
Occupation:
Naissance: 17 mai 1719
Paroisse/ville: Beaubassin, Acadie
Pays: Canada
Inh.: 21 avril 1780 - âge: 61
Paroisse/ville: Chateauguay
Pays: Canada
Inh./Source: Francois Hébert, 72 ans
Information, autres enfants, notes, etc.

Émigration à L'Acadie (Québec) à partir de 1767.
En 1768, "un important groupe de réfugiés acadiens, revenus de la Nouelle Angleterre par le Vermont, fondait la paroisse de L'Acadie, près de St-Jean D'Iberville. Ils s'étaient alors installés sur la vaste seigneurie de Longueuil, appartenant au capitaine Alexandre Grant, qui en avait hérité de son épouse, Charlotte LeMoyne"
Histoire des Acadiens, Bona Arsenault, mise à jour de Pascal Alain, p. 260

Voir: https://books.google.ca/books?id=w9vN1chq0i0C&pg=PA261&lpg=PA261&dq=jean+hebert+anne+boudreau&source=bl&ots=4bf0yYNc9a&sig=mWi-ysCQD_W_JiCVRHMw77EfygY&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwi6kN7aq_PdAhXwqFkKHfG8BpU4ChDoATAEegQIAhAB#v=onepage&q=jean%20hebert%20anne%20boudreau&f=false p. 260-261 
Hébert, François (I311)
 
484 PRDH: 167218 Arsenault, Marie Anne (I312)
 
485 PRDH: 1679

http://www.memoireduquebec.com/wiki/index.php?title=Lenoir_di_Pilois_ou_Pirois_%28Antoinette%29 :

Née vers 1651 dans la paroisse Saint-Eustache de Paris (Montréal).
Fille du Roy arrivée à Québec le 30 juin 1669 à bord du navire Saint-Jean-Baptiste.
Mère de la lignée Leboeuf/Lenoir d'Amérique.
Épouse Jacques Leboeuf à Québec le 29 octobre 1669 ; de cette union sont issus Pierre Leboeuf (marié à Françoise Auzou) et Jean Leboeuf (marié à Marie-Thérèse Limousin dit Beaufort).
En 1729, elle avait 38 descendants.
Le médecin et chirurgien Joseph Lenoir a été maire de Saint-Henri (1878-1879).
La rue Lenoir de Montréal honore cette famille.

Crédits -

Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)
Les rues de Montréal - Répertoire historique (Ville de Montréal, éditions du Méridien, 1995)
Les Filles du Roy au XVIIe siècle (Yves Landry, Leméac, 1992)

http://www.mesancetres.ca
http://www.migrations.fr/700fillesroy.htm
http://lesfillesduroy-quebec.org

http://www.migrations.fr/700fillesduroy_3.htm :


LENOIR
dite Pilois
Thoinette Antoinette

Ile de France 30/06/1669

Le St Jean-Baptiste
LENOIR dite Pilois Thoinette ou Antoinette
350 livres de dot dont 50 livres du Roi.
Fille de feu Jean et d’Antoinette Pirois (Thoinette sur acte de mariage) de la paroisse St Eustache, 1er arrondissement de Paris; Ile de France. 75001
Née vers1651. Décédée après le 18/07/1701.
(Contrat de mariage annulé avec Julien Meunier le 29/09/1669 Becquet . Qui deviendra ensuite époux de Louise Fro, remariée en 1701 à Jean Arcouet.)

2 mariages:
1) LEBOEUF Jacques
Fils de Thomas et Nicole Gazel ou Gazeau
Baptisé le 14/04/1643 à la paroisse Notre-Dame de la ville de Cire-d’Aunis,17290; Charente-Maritime;
Poitou-Charentes.
Confirmé le 01/05/1664
Sépulture le 28/11/1696 à Batiscan

Contrat du 24/10/1669 (Duquet)
Mariage le 29/10/1669 à Québec Voir Acte de Mariage

2)ARCOUET Jean Arcouet dit Lajeunesse, habitant.
Fils de Pierre marchand drapier et Elisabeth Martin de la paroisse St-Pierre de la ville de Marennes, 17320;
Charente-Maritime; Poitou-Charentes. (Saintonge)
Soldat de Carignan, Cie Laubias
Né vers 1646 décédé le 07/08/1727 et inhumé le 9 à Champlain
Adjure le calvinisme le 19/06/1665 Québec
Soldat de la garnison de Trois-Rivières

Veuf d’Élisabeth Pépin fille de Guillaume Pépin dit Tranchemontagne et Jeanne Méchin. Elle décède le 30 et inhumée le 31 décembre 1697 à Champlain.
(11 enfants). Contrat et mariage le 16/11/1671 Trois Rivières Marié en même temps qu’André Marsil et Marie Lefebvre.


Contrat de mariage le 27/06/1701 Notaire François Trottain dit Saint-Seurin
Mariage le 18/07/1701 à Batiscan Acte de Mariage
Ménage établi à Champlain. Aucun enfant.

Sources : Tanguay, vol.1, p.11, 472. Il ne fait pas mention du deuxième mariage; Jetté, p.19, 872, 673; Drouin, vol.1, p.19; Dumas, p.281; Landry, p.339; Sulte, Hist., vol.5, p.62(2); B.R.H. 1909, p.19; DBAQ, t1, p.50-51; Langlois, p.208 ; 
Lenoir, 1ère arrivante. Fille du roy Antoinette 1669 sur le navire Le Saint-Jean-Baptiste (I2432)
 
486 PRDH: 168068 Robillard, Jean Baptiste (I1618)
 
487 PRDH: 168769 Boulerice (Boulrice - Bourrice), Gabriel (I3681)
 
488 PRDH: 169662 Payet St-Amour, Pierre (I3818)
 
489 PRDH: 171204 Laberge, Timothée (I4365)
 
490 PRDH: 171247 Goyet-Goguet-Sansoucy, Therese (I766)
 
491 PRDH: 171429 Quevillon, Marie Josephe (I2172)
 
492 PRDH: 17161 Duchesne, François (I1675)
 
493 PRDH: 17162 Rolet, Marie (I1676)
 
494 PRDH: 17163

http://www.migrations.fr/FILLE_A_MARIER/FILLEAMARIER.htm#D:
DUCHESNE Nicole

De Villevaude 77410 France

Fille de François et Marie ROLLET


Décès:
après le 27 juillet 1703

LAPORTE dit St-Georges Jacques
B: 5 mars 1627 à Nocé, Mortagne-au-Perche 61 France
D: avant 25 mars 1698
Fils de Jacques DeLaporte et Marie Hamelin

CM: 23 août 1657 notaire Saint-Père
03/09/1657 Montréal

Enfants:

Paul : 15.04.1659 Montréal
Antoine: 13.11.1660 Montréal
Georges: 23.04.1662 Montréal S: 20.08.1693 Boucherville
Catherine Laporte dit St Georges: 12.10.1663 Montréal S: 11.04.1737 Varennes
Jacques Laporte dit LaBonté: 26.10.1665 Montréal S: 07.03.1748 St-Denis-
sur-Richelieu
Louis Laporte dit St Georges: ca 1667 S: 26.01.1717 St-Sulpice Qc
Angélique: ca 1670 S: 10.08.1684 Contrecoeur
Jean: 06.02.1674 Sorel
Suzanne Laporte dit St Georges: 28.02.1676 pointe-aux-Trembles
S: 27.10.1743 Contrecoeur
Pierre Laporte dit St Georges: 30.04.1678 Sorel S: 05.09.1751 Lavaltrie
Jeanne: 08.05.1682 Boucherville


http://memoireduquebec.com/wiki/index.php?title=Duchesne_%28Nicole%29:

Duchesne (Nicole)
Née vers 1638 à Ville-Vaudé (Seine-et-Marne, Meaux, France).
Arrive en Nouvelle-France vers 1657.
Mère de la lignée Laporte/Duchesne d'Amérique.
Épouse Joseph de Laporte dit Saint-Georges à Ville-Marie (Montréal) le 3 septembre 1657 ; de cette union sont issus Paul Laporte (marié à Marie Lussier), Georges Laporte (marié à Marie-Madeleine Guertin), Catherine Laporte (mariée à Philibert Couillaud), Jacques Laporte (marié à Nicole Paviot), Louis Laporte (marié à Marie-Madeleine Massault), Suzanne Laporte (mariée à Pierre Ménard) et Pierre Laporte (marié à Marie-Anne Han).
Décès après 1703 dans la seigneurie de Contrecoeur (79).
En 1729, elle avait 216 descendants.

Crédits -

Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)
Pour le Christ et le Roi. La vie au temps des premiers Montréalais (Fondation Lionel-Groulx, sous la direction d'Yves Landry, Libre Expression, Art Global, 1992) 
Duchesne, 1ère arrivante. Fille à marier Nicole (Catherine) Vers 1657 (I1662)
 
495 PRDH: 172520

Parrain: Pierre Janot - grand-père paternel
Marraine: Marie-Catherine Tetrau - Grand-mère maternelle


Deuxième mariage 1795-01-12 St-Marc-sur-Richelieu
avec
MARIE JOSEPHE LEVEQUE
Père : CHARLES LEVEQUE
Mère : MARIE ELISABETH BERIAULT 
Janot dit Lachapelle, Joseph-Marie (I199)
 
496 PRDH: 17272

https://www.fichierorigine.com/recherche?numero=450103 :

DUCHARME, Catherine 450103
Statut Mariée
Date de naissance Vers 1657
Lieu d'origine Paris (Seine) 75056
Lieu actuel Paris
Parents Jean et Catherine Dupré
Métier du père Maître menuisier
Date de mariage des parents 00-01-1657
Lieu de mariage des parents Paris (Seine) (75056)
Date du contrat de mariage 20-01-1657
Notaire Me Claude Ménard et Pierre Parque
Première mention au pays 1671
Occupation à l'arrivée Fille du roi
Date de mariage 12-01-1672
Lieu du mariage Montréal (Notre-Dame)
Conjoint Pierre Roy
Décès ou inhumation Montréal, 21-02-1719
Remarques En 1657 (cm), Jean Ducharme (veuf d'Annette Lelièvre), maître menuisier, rés. à Paris (St-Benoît, rue des Poiriers), et Catherine Dupré (Jacques, marchand à Mantes-la-Jolie et f. Avoye Touré), jouissante de ses droits, rés. à Paris (Ste-Opportune, rue de la Vieille Cordonnerie) en la maison du sieur Crestien Linclos marchand pelletier, bourgeois de Paris et cousin paternel; témoin-cm: Jacqueline Drouet (mère de Jean), veuve de Toussaint Ducharme. Marguerite, Madeleine et Barbe Ducharme (Jean et Annette Lelièvre), mineures seront entretenues jusqu’à l’âge de 18 ans. Ses grands-parents maternels sont Jacques Dupré, né à Rosny-sur-Seine (78531) et Avoye Thouret, née à Mantes-la-Jolie (78361), mariés à Mantes-la-Jolie (N-D) le 17-02-1631, dont une autre fille Nicole n/b 17-03-1641 à Mantes-la-Jolie (N-D).
Identification* DGFQ, p. 1018 ; DGFC, vol. 1, p. 533
Chercheur(s) Jean-Paul Macouin ; Lise Dandonneau
Dossier d'archives numérisé
Date de modification 2017-07-20



http://www.migrations.fr/700fillesroy.htm#D :

DUCHARME ou DUCHARNE Catherine
Île-de-France Le 15/08/1671
Le St Jean-Baptiste

Fille de Jean (habitant et maître menuisier) et de feue Catherine Dupré, de la paroisse St-Benoit, rue des Poiriers, 5ème arrondissement de Paris. Île-de-France. (Landry nomme sa mère Annette Lelièvre, ce qui est faux selon Jean-Paul Macouin)
Née vers1657
Inhumée le 21 février 1719 à Montréal.
Âgée d'environ 62 ans Acte de sépulture

Elle a au moins deux frères et une sœur : Antoine ; Pierre et Françoise mariée à Jean Le Poupinel.
Elle a trois demi-soeurs du pécédent mariage de son père avec Annette Lelièvre, soit Marguerite, Madeleine, et Barbe Ducharm
Veuve de François BRETON natif de Meaux-en-Brie 771000, Seine-et-Marne, Ile-de-France
A son arrivée elle se retrouve peu après chez son oncle Fiacre Ducharme, qui l'a précédé au pays .

Contrat de mariage des parents : Le 20.01.1657 devant Claude Ménard et Pierre Parque, Étude XXXIX
Jean Ducharne, maître menuisier, demeurant rue des Poiriers, paroisse Saint-Benoît, pour lui et en son nom, et Catherine Dupré, jouissante de ses droits, fille de Jacques, marchand demeurant à Mantes, et défunte Avoye Touré, ses père et mère, demeurant à Paris rue de la VieilleCordonnerie, paroisse Sainte-Opportune, en la maison du sieur Crestien Linclos, marchand pelletier, bourgeois de Paris, et cousin paternel. 1050 livres de dot dont la moitié d’une maison sise au marché de la ville de Mantes valant 250 livres, 12 livres de rente valant en principal 200 livres, 600 cents livres dont 300 en deniers comptants et 300 en habits, linge et hardes. 500 livres de douaire préfix. De nombreux témoins dont Jacqueline Drouet, mère de Jean, veuve de Toussaint Ducharme. Marguerite, Madeleine, et Barbe Ducharme filles mineures de Jean et Annette Lelièvre sa première épouse, seront entretenues jusqu’à l’âge de 18 ans. Une quittance devant le même notaire datée du 15.07.1657 où les contractants disent être mari et femme. Jean Ducharme et plusieurs témoins signent, pas Catherine Dupré.

Inventaire après décès de sa mère : Le 14.06.1657 devant Charles Quarré et Jacques Ricordeau, Étude XLIII 85
À la requête de Jean Ducharme, maître menuisier à Paris, demeurant rue des Poirées, paroisse Saint-Benoît, tant en son nom à cause de la communauté qui était entre lui et Annette Lelièvre jadis sa femme, et comme tuteur de Marguerite âgée de 8 ans, Madeleine âgée de 5 ans, Barbe âgée de 3 ans, filles mineures de lui et la défunte. En présence de Bertrand Ducharme, maître menuisier doreur, demeurant à Saint-Germain-des-Prés. Jean Ducharme travaille chez lui avec son compagnon Antoine Margalé. La maison comporte une cave, une boutique, un atelier avec deux chambres au-dessus. Un stock de bois. Le contrat de mariage a été passé le 03.08.1645
devant Pierre Houdic notaire à la cour de Laval (Mayenne). 600 livres de dot plus un trousseau d’une valeur de 200 livres. Les époux se sont faits un don mutuel et le survivant prendra un douaire de 200 livres Jean Ducharme a eu sa maîtrise de menuisier le 26.08.1649. La maison appartient aux sieurs de la Sorbonne et est louée 300 livres par an.

Déclaration de son père : Le 08.08.1679 devant Charles Quarré, Étude XLIII 170
Jean Ducharne est nommé tuteur de son petit-fils Jean Poupinel 10 mois, fils de défunt François et Françoise Ducharne, sa fille. Le contrat de mariage entre François Poupinel et Françoise Ducharne a été passé le 28.07.1677 devant les notaires Lormont et Quarré. 1000 livres de dot dont un tiers dans la communauté.

Obligation et constitution de son père : Le 15.10.1682 devant Charles Quarré et Claude Monnerat. Étude XLIII 183
Jean Ducharne, maître menuisier, demeurant rue des Poirées, paroisse Saint-Benoît, comme tuteur et aïeul maternel de Jean Le Poupinel, fils mineur de défunt François Le Poupinel, maître rôtisseur, et défunte Françoise Ducharne jadis sa femme, et Louis Deschamps, marchand de vin, et Élisabeth Dupré, demeurant rue du Bac, paroisse Saint-Sulpice. Jean Ducharne déclare que depuis le décès de François Le Poupinel et sa femme, il avait nourri et entretenu le mineur, mais depuis le décès de Catherine Dupré jadis sa femme, il ne pouvait plus continuer. Il avait donc trouvé Louis Deschamps et Élisabeth Dupré pour s’occuper du mineur leur neveu. Il donne 400 livres au sieur Deschamps et sa femme pour s’occuper du mineur jusqu’à sa majorité. Cette somme est prise sur la succession de François Le Poupinel et sa femme. Acte fait en présence de Françoise Ducharne, femme d’Étienne Lemaire, écrivain, grand-tante, et d’Antoine et Pierre Ducharne, maîtres menuisiers, oncles du mineur. Le père de Catherine signe toujours Ducharne.
Sources : "Les familles pionnières de la Nouvele-France dans les archives du Minutier central des notaires de Paris" Société de recherche historique, Archiv-Histo, Jean-Paul Macouin et Marcel Fournier page 73

1 mariage:
ROY Pierre dit St-Lambert, habitant.

Fils de Charles et de Jeanne Boyer de Saint-Michel-le-Cloucq, 85200; Vendée; Pays-de-la-Loire . (Poitou)
Baptisé 23 octobre 1643 Saint-Michel-le-Cloucq
Décédé le 28 octobre 1721 à Montréal

Contrat de mariage du 27/12/1671 (Notaire Bénigne Basset)
Mariage le 12/01/1672 à Montréal Acte de mariage
Ménage établi à Laprairie, 18 enfants.

1)-Marguerite : née et baptisée le 04/06/1674 à LaPrairie, religieuse à la Congrégation Notre-Dame

2)-Anne : née ca 1676, mariage avec André Babeu le 14/11/1689 à LaPrairie, décédée le 04/07/1744 et inhumée le 5 à LaPrairie

3)-Pierre : né et baptisé 03/01/1677 à LaPrairie

4)-Catherine : née le 10/04/1678 et baptisée le 11 à LaPrairie

5)-Pierre : baptisé le 17/06/1679 à Montréal

6)-Marie : baptisée le 25/05/1681 à LaPrairie

7)-Jean : né le 22/02/1683 et baptisé le 23 à LaPrairie, décédé le 02/03/1689 et inhumé le 3 à LaPrairie

8)-Madeleine : née le 18/08/1684 et baptisée le 19 à LaPrairie

9)-Gabriel : né le 19/09/1686 et baptisé le 22 LaPrairie, décédé et inhumé le 13/10/1688 à LaPrairie

10)-Jacques : né et baptisé le 13/05/1688 à LaPrairie

11)-François : né et baptisé le 08/01/1691 à LaPrairie

12)-Étienne : né et baptisé le 08/01/1691 à LaPrairie

13)-André : né et baptisé le 14/12/1692 à La Prairie

14)-Louis : né le 20/08/1694 et baptisé le 22 à LaPrairie
15)-Antoine : né le 29/01/1696 et baptisé le 30 à La Prairie

16)-Marie Josèphe : baptisée le 20/05/1697 à LaPrairie

17)-Geneviève : née ca 1700, décédée le 19/02/1712 et inhumée le 20 à Montréal

18)-Angélique : née et baptisée le 15/07/1701 à Montréal, décédéé et inhumée le 16/07/1701 à Montréal

18 juin 1719
Testament de Pierre Roy, notaire Le Pallieur
Archives judiciaires de Montréal

Cinq de leurs fils (Pierre Roy, François Roy, Étienne Roy, Louis Roy et Antoine Roy étaient engagés dans le commerce des fourrures comme engagés ou engageurs.) Pierre Roy, fit au moins un voyage dans les Grands Lacs au cours du 17e siècle: En 1696, François Demers, Pierre Trudeau et Étienne Benoît engagent Pierre Roy, fils, pour un voyage aux Outaouais (Mauves et Roy, volume 9, p.250).


Pierre Roy, Marguerite Ouabankekoué, sa femme de Miami, et leurs enfants vivaient à Détroit et dès août 1720 à Fort St. Philippe (aujourd'hui Fort Wayne, Indiana). Le 10 mars 1707, Cadillac accorde à Pierre Roy le lot 51 de la rue Ste. Anne à côté de Pierre Monet dit Lamontagne d'un côté et Cadillac de l'autre. Le site mesurait 26 pieds par 27 pieds; le loyer était de 3 livres 18 sols et de 10 livres pour les autres droits [MPHSC, vol. 33,9 p. 377].



En août et septembre 1707, Pierre Roy accompagne Cherubin Deniau, le missionnaire Récollet, à la nouvelle mission St Antoine de Padoue aux Miamis (peut-être située dans l'actuelle Monroe, Michigan) où Pierre Roy agit comme parrain du Miami suivant. Il était parrain de Marguerite, une Miami de 10 mois, fille de Makkouckoubeak et de Françoise OuabanKiKoué, baptisée le 3 août 1707. Il fut parrain de Marguerite, une Miami, baptisée le 27 septembre 1707 et Antoine Ksessenta, 35 ans. le vieux Miami, qui a été baptisé le même jour [Ste. Anne du Détroit, 10 Image 69 - les baptêmes ont été enregistrés dans les registres de Détroit en 1711].



Le 3 septembre 1708, Pierre Roy, un habitué de Détroit, représentant le sieur Jacques Langlois, qui était à Détroit, a signé un accord avec Jean Richard concernant 720 livres qu'il avait laissées avec sa soeur Agnès Richard, épouse de Jean Moreau , sieur Duplessis, sergent dans les troupes de marines. Richard reconnaît que les 720 livres appartiennent à Langlois [Antoine Adhémar, MRN, 11 vol. 2, pages 492-493].



Le 7 juin 1710, Pierre Roy fait partie de ceux qui acceptent de payer pour un prêtre à Détroit [MPHSC, Vol. 33, pages 478-479].



Plus tard cet été-là, Pierre Roy figurait au recensement de 1710 [MPHSC, Vol. 33, p. 494]



Le 30 juin 1710, Pierre Roy assiste au mariage de Michel Bisaillon et de Marguerite Fafard à Détroit [Ste. Anne du Détroit, Image 46]. 6 Timothy J. Kent, Rendez-vous à la traite des fourrures des Détroits et aux activités militaires à Fort de Buade et Fort Michilimackinac, 1669-1781 (Ossineke, Michigan: Silver Fox Enterprises, 2004). 7 Jean Baptiste Pottier et Antoine Roy (éditeur), Inventaire des greffes des notaires du régime français (Québec: 1948), volume 11 (XI). 8 Louis Chamballon et Antoine Roy, rédacteur en chef, Inventaire des greffes des notaires du régime français (Québec, 1960), volume 19 (XIX).



9 Michigan Pioneer and Historical Society, Collections historiques - Collections et recherches faites par le Michigan Pioneer and Historical Society (MPHSC) (Lansing, MI: Imprimerie Robert Smith, 1904), vol. 33 (XXXIII). 10 www.ancestry.com, Collection Drouin, D, Détroit, Ste-Anne, Autres Registres, 1704-1744. 11 Notaires de Montréal, Burton Historical Collection, Bibliothèque publique de Détroit.



Le 22 septembre 1710, Marguerite Ouabankekoué était la marraine de trois Fox / Mesquakie baptisés à Détroit: Joseph, Jean et Marie [Ste. Anne du Détroit, Image 59]. Jacques, l'esclave panis de Pierre Roy, fut baptisé le 12 novembre 1710. Ses parrains étaient Jacques Demers et Marguerite Fafard dite Delorme, épouse de Michel Bisaillon [Ste. Anne du Détroit, Image 62]. [Gagné, pp. 225-226; Jetté, p. 1018-1019]. Pierre Roy était aussi un engageur. Le 23 septembre 1713, Pierre Roy et Laurent Trudeau engagent André Longtin et Pierre Collin pour un voyage à Détroit [RAPQ1930, p. 214].



Le 28 mai 1718, Pierre Roy engage Charles Diel pour faire un voyage à Détroit [RAPQ1930, p. 223 - voir aussi les entrées pour François Roy, Étienne Roy et Louis Roy pour cette même période]. François Roy était un voyageur et un engagé et s'occupait souvent des affaires de son frère Pierre Roy [Suzanne Boivin Sommerville, Marguerite Roy De Fort Pontchartrain à Québec (http://www.habitantheritage.org/native_americans/french_canadian_and_native_families)]. Le 18 avril 1717, Paul Guillet engage François Roy pour faire un voyage à Michillimakinac [RAPQ1930, p. 220].



Du 29 août 1724 au 22 septembre 1730, François Roy engage des voyageurs pour se rendre au pays d'en haut [Jetté, 1019; RAPQ1930, pp. 245, 278 - il existe des entrées supplémentaires pour François Roy, mais il faut distinguer les hommes multiples de ce nom avant d'assigner un contrat particulier à un individu]. Étienne Roy fait un voyage à Détroit. Le 30 mai 1718, Étienne Roy et François Roy reconnaissent séparément une dette à Pierre Lestage pour la marchandise fournie pour un voyage qu'ils s'apprêtent à faire à Détroit [RAPQ1930, p. 223224].



Louis Roy était aussi un voyageur et un engagé. Le 28 mai 1718, Louis Roy reconnut une dette envers Pierre Lestage pour la marchandise fournie pour un voyage qu'il allait mener à Détroit [RAPQ1930, p. 223-224]. Le 14 août 1725, Louis Roy et Jean Louis Denis engagent Jean Baptiste Lat pour un voyage au pays d'en haut [RAPQ1930, p. 250]. Comme ses frères aînés, Antoine Roy était aussi un voyageur. Le 28 juin 1717, Jean Viennay-Pachot et Louis Renaud engagent Antoine Roy pour un voyage dans le Nord. Catherine Ducharme et Pierre Roy avaient aussi un autre fils nommé Pierre; il a épousé Marie Angélique Faye en 1705 [RAPQ1930, p. 221].


Sources : Tanguay, volume 1, page 533 ; Dumas page 232 ; Landry, Les Filles du Roi au XVIIè siècle, édition 2013 p.99 ; "Les familles pionnières de la Nouvelle-France dans les archives du Minutier central des notaires de Paris" Société de recherche historique, Archiv-Histo, Jean-Paul Macouin et Marcel Fournier, https://www.sgq.qc.ca/images/_SGQ/BD_web_libre/Actes_notaries_des_pionniers_de_Paris.pdf page 73 ; Family Search ; Revue d'histoire de l'Amérique Française ; Filles du Roi – Part 5 – Marie Madeleine Deschamps to Michelle Duval par Diane Wolford Sheppard, FCHSM Member ; https://habitantheritage.org/index.php ; 
Ducharme, 1ère arrivante. Fille du roi. Catherine 15 août 1671. Sur le navire le St-Jean-Baptiste. (I4297)
 
497 PRDH: 172887 Rivet, Marie Angélique (I2853)
 
498 PRDH: 17330 DeCheurainville (Lafontaine), Jacques (I3638)
 
499 PRDH: 17331 Baudon, Marguerite Léonarde (I3639)
 
500 PRDH: 173725

Parrain: Jean-Baptiste Loisel
Marraine: Marie-Madeleine Brasault

Décès par mort subite. 
Loiselle, Marie-Anne (I200)
 

      «Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 ... 21» Suivant»


Ce site est propulsé par le logiciel The Next Generation of Genealogy Sitebuilding ©, v. 12.0.2, écrit par Darrin Lythgoe 2001-2020.

Géré par Denise Roy.